GESTALT : Thérapie de couple, est-ce vraiment utile ?

 A quoi sert une thérapie de couple ?

Une thérapie de couple, comme son nom l’indique, sert à soigner son couple.

En général, on y pense après la crise de trop, la N ième crise qui se répète et dont on ne sait plus sortir sereinement sans aide externe.

Une thérapie de couple, cela sert à à se retrouver, à remettre du dialogue, c’est-à-dire de l’écoute et de l’échange…. là où on ne sait plus se parler et s’entendre calmement.

Une thérapie de couple, cela sert à prendre du temps pour son couple avec un(e) Professionnel(le), c’est-à-dire avec un tiers formé à l’accompagnement des couples : ensemble, il s’agit de comprendre comment les crises naissent, comment elles peuvent s’apaiser, ce qu’elles traduisent comme besoins non nourris, ce qu’il faut mettre en place pour que le couple retrouve une nouvelle façon de fonctionner, une nouvelle dynamique, en un mot : un nouveau départ.

Suivre une thérapie de couple, c’est un travail sur soi et un engagement réciproque l’un vis-à-vis de l’autre : ce sont de nouvelles habitudes à mettre en place, des fonctionnements à mettre de côté, du dialogue à restaurer.

Faire une thérapie de couple, c’est faire confiance à son couple passé pour trouver les ressources pour traverser une crise et de se retrouver pour construire le couple de demain, sur de nouvelles bases, de nouvelles fondations.

Faire une thérapie de couple, c’est aussi retrouver du désir : du désir de rester ensemble, du désir pour des projets communs, du désir pour l’autre, du désir pour la sexualité.

Enfin, suivre une thérapie de couple, c’est parfois aussi, faire le point et en conclure qu’il vaut mieux se séparer…. et se séparer en adulte, dans le calme, en se respectant.

Si vous êtes motivé, je vous offre une première demi-heure d’entretien pour votre couple, à Milly-la-Forêt (91), à côté de Fontainebleau…. ou en ligne, si vous ne pouvez pas vous déplacer.

Pour prendre RDV, c’est ici : JE CLIQUE ICI POUR UN RDV THERAPIE DE COUPLE OFFERT

NOTA BENE : ceci est un RDV pour une thérapie de couple, il faut donc y venir en couple (pas en solo pour parler de son couple… sinon il s’agit d’une thérapie individuelle : c’est possible aussi… mais pas les deux ensemble !!…).

 

 

 

 

Ma Psy est passée à l’acte : mon témoignage.

Un jour, ma psy est passée à l’acte. Enfin, mon “ancienne” psy. Voici le récit d’un acte violent… d’autant plus qu’il s’est produit en contexte de thérapie.

C’était en 2014, je m’en souviens comme si c’était hier : je venais tout juste de perdre ma mère et l’une de mes plus anciennes amies était en train de perdre sa lutte contre le cancer du sein.

Après 30 ans d’amitié, elle aussi allait mourir d’un jour à l’autre ; la seule question était de savoir quand. Mon chagrin et mon désespoir étaient immenses. Une peine abyssale que je venais déposer en séances de thérapie chez toi.

C’est le moment précis que tu as choisi pour passer à l’acte et me téléphoner de bon matin pour m’annoncer, par téléphone, que tu arrêtais ma thérapie sans explication, ni aucune forme de préavis : « tu n’en pouvais plus de moi », « tu ne me supportais plus ».

J’utilise le verbe « choisir » car je considère que c’est un choix délibéré que tu as fait de m’appeler moi, plutôt que ton superviseur ce matin là.

Tu ne supportais plus rien de moi, même plus ma vue physique, au point que tu m’as demandé de ne plus jamais repasser à ton cabinet, pas même pour te rendre l’écrit de troisième cycle qu’une cliente t’avait confié sous le sceau de la confidentialité (et que tu m’avais ensuite prêté pour que je le lise… sans son accord). Sa lecture était sensée m’éclairer sur ma personnalité.

Je t’ai donc renvoyé le document le jour même par la Poste… malgré les 5 minutes à pieds qui nous séparaient. Je n’avais plus la force de me rebeller, ni de te refuser cette demande sans fondement. C’est quand tu as exprimé que tu imaginais que je voudrais peut-être garder l’exemplaire original que j’avais entre les mains « pour me venger » que j’ai compris que tu me recouvrais d’une projection immense… qui n’était tout simplement pas moi.

Quand tu as crié au téléphone : « Je n’en peux plus, tu es une cliente horrible !!… », j’ai tout-de-suite su que tu t’adressais à cette projection, mais vraisemblablement pas à moi, ta cliente ordinaire, qui n’avait même pas l’élan de te confronter. Habitant le quartier de ton cabinet, j’ai toujours été à l’heure et n’ai jamais annulé aucune séance. Qu’avais-je de si horrible si ce n’est mon chagrin immense que tu ne savais pas accueillir ??

Je ne m’en remettais pas d’avoir perdu ma mère. Tu avais perdu la tienne et tu m’avais dit que tu avais plutôt bien vécu ce deuil. Tu n’avais même pas pleuré à son enterrement. J’admirais ta force, moi qui m’effondrais un peu plus, inexorablement, de jour en jour… Ce que je nommais « force » à ce moment là, je le nomme aujourd’hui « déni ».

Tu ne supportais plus ma souffrance, ni mes progrès réalisés au cours de stages plus longs, avec d’autres Gestalt-thérapeutes que toi. J’avais l’impression que ta faille narcissique se réveillait et s’animait dès que j’évoquais mes week-ends de thérapie de groupe dans lesquels je puisais pourtant tant de réconfort et un peu de vie. Au lieu de te réjouir de l’existence de ces autres espaces thérapeutiques complémentaires au tien, tu ne supportais ni les qualités que je leur trouvais, ni les avancées psychologiques que je réalisais… sans toi !

La compétence des autres te renvoyait à ta pratique en cabinet, sans la moindre expérimentation… et finalement, sans aucune pratique de Gestalt-thérapie !!! En deux ans, tu ne m’as jamais fait expérimenté quoi que ce soit. Tu me l’as même dit au téléphone dans un N ème reproche : « Avec toi, je n’ai jamais réussi à faire de la Gestalt !… ». C’est pourtant pour cette compétence que je venais te voir et que je te payais. J’avais lu que la Gestalt était efficace… et effectivement, elle l’est : elle l’est quand le Gestalt-thérapeute fait de la Gestalt-thérapie. Mais pas quand il n’en fait pas.

Le cadre que tu m’avais fait signé prévoyait 4 séances pour se séparer si j’arrêtais ma thérapie avec toi : 4 séances pour se séparer en douceur et prendre le temps de se dire au revoir. Quant à toi, ce cadre t’engageait à m’accompagner aussi longtemps que j’en aurais le besoin. J’ai eu la faiblesse de te croire… La bonne blague !

Il t’a suffi d’un seul appel téléphonique depuis ta voiture, sur la route vers ton cabinet, pour me laisser tomber… comme une merde. Quel choc pour moi qui étais déjà en plein deuil, et non des moindres : celui de ma mère. Tu m’as même dit en raccrochant : « Tu n’as qu’à aller te faire soigner chez ta bande de psys !!… » Quel mépris pour moi et pour tes collègues, dont certains, plus seniors, t’avaient même formée à l’EPG!

Heureusement qu’elle était là, « ma bande de psy » pour rattraper tes conneries… et me rattraper quand je suis arrivée, totalement effondrée, au regroupement suivant.

Je me souviens que j’éprouvais même de la honte à raconter ce qui m’était arrivée : et si jamais ces psys allaient eux aussi me laisser tomber ?… Et si ma souffrance était vraiment insupportable, même pour un psy ? J’étais sous le choc, totalement traumatisée par la violence inouïe de cet abandon thérapeutique aussi improbable qu’irresponsable et douloureux.

Le jour où tu m’as téléphonée, j’ai compris en le vivant corporellement qu’avoir « le sang qui se glace » n’était pas qu’une expression imagée de la langue française. Je l’ai vécu réellement : mes veines se sont glacées quand j’ai soudain réalisé qu’après deux ans de thérapie avec toi, il ne me restait plus rien, pas même une séance pour te dire au revoir et tenter de comprendre ce qui s’était passé, pouvoir nommer cet «horrible » que tu revivais à l’occasion de moi. A la place de cela, la violence, puis le silence.

Pendant quelques semaines, j’ai attendu un signe.

Je me suis naïvement dit que tu allais forcément me recontacter, une fois que tu aurais échangé avec ton superviseur sur ton passage à l’acte et ce qui l’avait motivé. Je me racontais que ta conscience professionnelle ou simplement ton « awareness » ne pouvaient pas être aussi inexistantes.

Une fois de plus, je me trompais. Pas un signe, pas même un email. Rien. 

Ce matin là, quand tu as raccroché après ton monologue hystérique au téléphone, mon désespoir était tel que j’ai failli ouvrir la fenêtre et sauter. Si même la psy, que je payais chaque semaine, ne supportait pas mon chagrin, alors à quoi bon continuer à tenter de traverser, désormais seule, tant de souffrance et de larmes? Ce jour là, ce qui m’a sauvée, c’est le coup de fil d’une amie qui a tout de suite compris, au ton de ma voix, que quelque chose n’allait pas du tout. Je lui ai tout raconté, les horreurs que tu venais de me dire et la solitude affreuse dans laquelle ton passage à l’acte me plongeait. L’écoute bienveillante et chaleureuse de cette amie m’a permis de ne pas sauter du 6ème étage et d’attendre mon groupe de thérapie programmé deux jours après.

Aujourd’hui, j’ai décidé de raconter mon histoire pour deux raisons : la première, c’est qu’à 50 ans, je nomme et dénonce enfin l’abus dans ma vie, quelle qu’en soit sa forme. La seconde, c’est qu’il y a quelques semaines, tu as « liké » ma page professionnelle (« le Blog de la Gestalt ») te faisant réapparaître, cinq ans après dans ma vie, sans que je n’ai rien demandé…

J’ai imaginé une erreur de manipulation informatique malencontreuse de ta part: cela peut arriver. Mais hier, quand tu m’as invitée comme « amie sur Facebook », j’ai réalisé que ce n’était pas une erreur, mais bel et bien un nouvel acte délibéré, un acte choisi… auquel je choisis de te répondre aujourd’hui ainsi, car non, tu n’es pas mon amie. Ni sur Facebook, ni dans la vie.

Tout cela m’interroge : quid des Codes de Déontologie qui te lient à tes clients au moment d’arrêter leur thérapie… et quid de ces mêmes Codes qui te lient encore aujourd’hui pour tes clients passés ? Sur ton nouveau site internet, tu as écrit : « Je suis totalement engagée à vous accompagner dans une relation thérapeutique réparatrice ! ». Dans ta relation thérapeutique avec moi, le mot exact serait plutôt « dévastatrice ».

En Gestalt-thérapie, il y a la règle du STOP. Alors je te dis STOP.

S’il-te-plaît, pour la sécurité de tes clients d’aujourd’hui, je t’invite à t’interroger sur ta supervision et tes besoins personnels en thérapie.

Ta pratique thérapeutique s’est avérée si dangereuse et si dommageable pour moi que ce serait triste, il me semble, que tu ne t’en rendes jamais compte.

Marie-Odile, une cliente qui ne te dit pas « Merci. »

Ci-dessous mon Témoignage Vidéo suivi de mes réflexions inspirées par cet événement.

NOUVEAU ! Psychothérapie Gestalt pour Cadres Dirigeants

Une thérapie pour Cadres Dirigeants ? Oh que oui ! Et si les Cadres Dirigeants étaient plus malheureux qu’ils n’en ont l’air et surtout plus malheureux qu’ils ne se l’avouent à eux-mêmes ??… C’est le constat de  de Marie-Odile PIRUS, ex-Cadre Dirigeante (malheureuse) est aujourd’hui Coach Professionnelle Certifiée et Gestalt-Thérapeute (heureuse).

Triplement diplômée dans cette forme de psychothérapie, la Gestalt, Psychothérapie N°1 aux Etats-Unis et en Amérique Latine), Marie-Odile PIRUS est spécialisée dans l’accompagnement des Cadres Dirigeants, une population difficile à accompagner en thérapie, car peu encline à accepter ses émotions et à accepter de les vivre.

Psychothérapie Gestalt (Gestalt-Thérapie): pourquoi les Cadres Dirigeants ont-ils besoin d’une psychothérapie ?

La raison N°1 est qu’aucun enfant ne nait avec le désir de bosser 15 à 20 heures par jour, de sacrifier son couple, sa vie personnelle, ses enfants et ses loisirs… simplement pour “réussir dans la vie”. La plupart du temps, cette ambition est un héritage familial inconscient, introjecté dans l’enfance (c’est-à-dire gobé tout rond, sans discernement, par amour pour ses parents) : “Tu réussiras, mon fils !”.

Le problème est que pour réussir à ce point, il faut beaucoup s’oublier : il faut construire une organisation psycho-corporelle qui permet de ne plus sentir ses besoins, ses émotions, ses envies…. au point d’adopter les envies et les besoins de réussite de ses parents.

Cette organisation psycho-corporelle est formidable : elle permet de se désensibiliser, de travailler jour et nuit, de ne plus sentir la fatigue, d’avancer comme un robot, une machine de guerre inarrêtable… jusqu’au jour où cela ne marche plus : les émotions refoulées resurgissent, envahissent, débordent…. et l’on ne se reconnaît plus. L’homme fort, insensible, invincible redevient “humain”, panique, stresse, pleure, se désespère, a les idées noires, souffre, veut arrêter de souffrir… mais ne contrôle plus rien !

C’est à ce moment qu’ils débarquent en catastrophe, dans mon cabinet, en général, conseillés par un ami thérapeute qui ne peut les prendre en direct…

Cadres Dirigeants malheureux?J’explique tout cela dans une vidéo dans laquelle je développe :

– Le mal de vivre typique qui frappe les Cadres, et encore plus les Cadres Dirigeants,

-Ce que ces Dirigeants ignorent souvent d’eux-mêmes et qui pourrait les aider à se comprendre,

-Les 3 réactions classiques qui les empêchent de s’épanouir vraiment,

J’y explique aussi :

– Des informations sur la Gestalt et sur ses bénéfices puissants pour éviter le Burn Out… ou pire encore, le suicide.

– Comment aller plus loin… pour arrêter de fuir en avant, vous noyer dans l’action –«le faire »- et pour enfin vous autoriser à « être ».

C’est parce que ces personnes vivent une vraie souffrance qui amène un Dirigeant à se suicider tous les deux jours en France que j’ai voulu faire une vidéo pour sensibiliser, expliquer, rassurer… car oui, il existe des solutions efficaces en psychothérapie Gestalt.

Pour en savoir plus, regardez cette vidéo en cliquant sur le lien ici :

************************************

Vous souhaitez me rencontrer ?

C’est possible en prenant rendez-vous sur les sites suivants : https://www.gestalt-therapie-paris.com

Vous souhaitez suivre mon actualité ?

Je publie régulièrement sur mon blog : https://www.leblogducoaching.com Vous souhaitez voir mes vidéos ? Je publie mes vidéos via mes deux chaines Youtube : Le Blog du Coaching et OdysséeDeLaRéussite et aussi sur Viméo.

Vous souhaitez suivre mes formations ou mes stages ? Tout est en ligne sur mon site : https://www.odysséedelareussite.com

POUR ALLEZ PLUS LOIN, CLIQUEZ MAINTENANT SUR LE LIEN :

Entretien offert

 

Une Psy à Milly-la-Forêt (91)? Essayez la Gestalt-thérapie !

Psy Gestalt-Thérapie Milly-la-Forêt

Vous cherchez une psychologue dans l’Essonne, à Milly-la-Forêt, Maisse ou encore en Seine et Marne du côté de Fontainebleau ? Voici une excellente nouvelle pour vous : la Gestait-Thérapie arrive à Milly-la-Fôret, grâce au nouveau cabinet de Marie-Odile PIRUS, gestalt-thérapeute triplement certifiée dans cette discipline.

Plus besoin de faire 60 km pour aller la consulter dans son cabinet parisien, c’est elle qui vient avec vous, avec une adresse située à Milly, au 7 voie Destailleur (à quelques minutes seulement à pieds de la Halle).

Une Psychothérapie Gestalt à Milly-la-Forêt ou Maisse (Essonne) : pour quels motifs voir une Psy Gestalt ?

Vous pouvez consulter pour des motifs variés, à savoir :
Des Difficultés Professionnelles :
‣ Harcèlement, manipulations
‣ Epuisement, Burn out
‣ Anxiété, stress, crise de panique
‣ Perte de confiance en vous, estime de vous en berne
‣ Perte de motivation, pas d’énergie
Des Difficultés Relationnelles :
‣ Difficultés familiales, tensions
‣ Crise de couple, distance, désir
‣ Séparation ou Divorce
‣ Dépendance affective
Une Recherche de Bien-Etre
‣ Mieux vous connaître et mieux vous comprendre
‣ Acceptation de votre corps
‣ Sexualité ou Difficultés sexuelles
‣ Addictions, TOC, Maladie, Deuil
Du Développement Personnel
‣ Recherche de votre mission de vie
‣ Crise existentielle, dépression
‣ Quête de sens
‣ Plus de sérénité, moins de stress
‣ Vous sentir plus libre, plus vivant
Peu importe votre passé, vous pouvez changer votre présent et votre avenir. Comme l’écrivait Jean-Paul Sartre : 
« Je ne suis pas responsable de ce que l’on a fait de moi. Mais je suis responsable de ce que je fais de ce que l’on a fait de moi. »

Marie-Odile Pirus est Gestalt-thérapeute (certifiée à l’EPG) et  aussi Sexothérapeute Gestaltiste (diplômée de l’ESOG, l’Ecole de Sexothérapie à Orientation Gestaltiste.

L’ESOG est  l’école (réputée) créée par Brigitte Martel et Martine Masson (deux références incontestées dans le monde de la Gestat francophone et de la Sexothérapie Gestaltiste).

Marie-Odile Pirus est aussi diplômée du 4 ème Cycle Approfondi sur “Les Processus Corporels en Gestalt-Thérapie”.

Après un Mastère HEC et une carrière en entreprise, Marie-Odile est aussi Coach Professionnelle Certifiée (Ecole de Coaching de Paris) afin de vous proposer des outils, des approches et des techniques variées.

Suivre une séance de Psychothérapie Gestalt à Milly-la-Forêt (91 490)…

…c’est désormais possible !

Et vous pouvez consulter pour une séance de Gestalt-thérapie individuelle ou pour une séance de thérapie de couple…

…si vous traversez une crise difficile, si vous voulez faire le point, retrouver du désir… ou si encore vous souhaitez vous séparer en adultes, dans la sérénité.

POUR PRENDRE RENDEZ-VOUS POUR VOTRE SEANCE DE PSYCHOTHERAPIE GESTALT A MILMY-LA-FORET :

PSYCHOTHERAPIE GESTALT-THERAPIE & SEXOTHERAPIE GESTALT A MILLY-LA-FORET (ESSONNE),

7 Voie Destailleur,
91 490 MILLY-LA-FORET (ESSONNE)
Sur RDV uniquement : 06 81 22 77 67

 

NOUVEAU : Psychothérapie Gestalt (Gestalt-Thérapie) à Milly-La-Forêt !

Psy Gestalt-Thérapie Milly-la-Forêt

Dispenser une psychothérapie Gestalt de qualité -encore appelée Gestalt-thérapie- à Milly-la-Forêt, dans l’Essonne, à côté de Fontainebleau, c’est le choix de Marie-Odile Pirus.

Marie-Odile Pirus est Gestalt-thérapeute (certifiée à l’EPG) et Sexothérapeute Gestaltiste (diplômée de l’ESOG, l’Ecole de Sexothérapie à Orientation Gestaltiste, une école créée par Brigitte Martel et Martine Masson (deux références incontestées dans le monde de la Gestat francophone).

Marie-Odile Pirus est aussi diplômée du 4 ème Cycle Approfondi sur “Les Processus Corporels en Gestalt-Thérapie”.

Après un Mastère HEC et une carrière en entreprise, Marie-Odile est aussi Coach Professionnelle Certifiée (Ecole de Coaching de Paris) afin de vous proposer des outils, des approches et des techniques variées.

Trouver un (bon) psy Gestalt à Milly-la-Forêt (91 490)…

…c’est trouver un psychothérapeute compétent, formé à la Gestalt-thérapie, dont la pratique est supervisée et avec lequel vous vous sentirez en confiance pour évoquer vos difficultés et les traverser en étant accompagné.

Une envie de Gestalt-Thérapie à Milly-la-Forêt ?

Vous pouvez désormais consulter et être accompagné pour les raisons suivantes :
Des Difficultés Professionnelles :
‣ Harcèlement, manipulations
‣ Epuisement, Burn out
‣ Anxiété, stress, crise de panique
‣ Perte de confiance en vous, estime de vous en berne
‣ Perte de motivation, pas d’énergie
Des Difficultés Relationnelles :
‣ Difficultés familiales, tensions
‣ Crise de couple, distance, désir
‣ Séparation ou Divorce
‣ Dépendance affective
Une Recherche de Bien-Etre
‣ Mieux vous connaître et mieux vous comprendre
‣ Acceptation de votre corps
‣ Sexualité ou Difficultés sexuelles
‣ Addictions, TOC, Maladie, Deuil
Du Développement Personnel
‣ Recherche de votre mission de vie
‣ Crise existentielle, dépression
‣ Quête de sens
‣ Plus de sérénité, moins de stress
‣ Vous sentir plus libre, plus vivant
« Je ne suis pas responsable de ce que l’on a fait de moi. Mais je suis responsable de ce que je fais de ce que l’on a fait de moi. » (Jean-Paul Sartre)

Un (bon) Psy Gestalt dans l’Essonne ?

Je vous propose de consulter mon site : http://www.psychotherapie-gestalt-therapie.fr et de prendre rendez-vous avec moi au : 06 81 22 77 67.
Je vous expliquerai mon cadre et comment je peux vous accompagner et vous aider.
Si ce que je vous propose vous plait, nous enchainerons avec votre première séance de Gestalt-thérapie !
Cliquez maintenant sur le lien : http://www.psychotherapie-gestalt-therapie.fr
…et démarrez votre nouvelle vie, plus sereine, plus libre, plus épanouie et plus heureuse.
POUR ALLER PLUS LOIN :

PSYCHOTHERAPIE GESTALT-THERAPIE & SEXOTHERAPIE GESTALT A MILLY-LA-FORET (ESSONNE),

7 Voie Destailleur,
91 490 MILLY-LA-FORET (ESSONNE)
Sur RDV uniquement : 06 81 22 77 67

 

 

 

GESTALT : La Gestalt-thérapie expliquée simplement.

Qu’est-ce que la Gestalt-thérapie ?  Qu’est-ce qui différencie la Gestalt thérapie des autres psychothérapies ? A qui s’adresse la Gestalt et que traite-t-elle ? Bref, tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la Gestalt enfin expliquée simplement, sans jargon psy ou concepts incompréhensibles sans un bac+10 en psycho.

 

Dans cet article et dans cette vidéo “La Gestalt-Thérapie expliquée enfin simplement”, vous trouverez les réponses aux questions suivantes :

  • Ce qu’est la Gestalt ou Gestalt-Thérapie ?
  • Son origine, ses grandes caractéristiques et ses principes,
  •  En quoi la Gestalt-Thérapie est différente des autres psychothérapies
  • A qui elle s’adresse
  • Et comment aller plus loin pour vous pour voir si la Gestalt vous convient.

Qui suis-je pour vous parler de Gestalt-thérapie ?

Je me suis beaucoup formée à la Gestalt et j’ai une triple certification en Gestalt:

Je suis certifiée de l’E.P.G. (Ecole Parisienne de Gestalt), Etablissement Privé d’Enseignement Supérieur, déclaré auprès du rectorat de l’académie de Paris, depuis plus de 35 ans,

J’ai complété ma formation initiale en Gestalt par le 4 ème Cycle délivré par ACORPSDENSE (la formation de référence de Claudia Gaulé et d’André Diwine : c’est une formation approfondie sur les Processus Corporels en Gestalt-Thérapie,

Enfin, j’ai suivi le parcours de l’E.S.O.G. (Ecole de Sexothérapie à Orientation Gestaltiste), une école en 3 ans créée par Brigitte Martel et Martine Masson, deux références en sexo Gestalt.

J’ai un cabinet de Psychothérapie et de Coaching à Paris et à Milly-La-Fôret (à côté de Fontainebleau). Je suis aussi Coach Professionnelle Certifiée.

Ma pratique est bien évidemment supervisée.

Mon passé professionnel de DRH puis de Coach en entreprise et ma triple certification en Gestalt me permettent d’accompagner des problématiques variées que ce soit des difficultés personnelles, professionnelles, relationnelles ou encore sexuelles. Je reçois des personnes en individuel, mais aussi des couples qui veulent se retrouver… ou encore se séparer « en adultes », dans la sérénité.

Ca veut dire quoi “Gestalt” ?

Cela vient du mot allemand « Gestalt » qui veut dire : la forme. La Gestalt est une théorie de la forme, née aux Etats-Unis dans les années 50. Les principes de la Gestalt ont été élaborés par Fritz Perls, psychanalyste d’origine allemande émigré d’abord en Afrique du Sud, puis aux Etats-Unis, où il va finalement devenir célèbre dans les années 70, en développant les bases de la Gestalt-Thérapie.

Il a même été désigné comme le « seul psychanalyste à vivre selon ses principes » par le célèbre magasine LIFE en 1970 !

Quelles sont les principales caractéristiques de la Gestalt ?

La Gestalt-thérapie, ou Gestalt est une Psychothérapie humaniste existentielle.

C’est une psychothérapie qui vise à la résolution des troubles émotionnels et comportementaux, essentiellement par un travail sur les interactions, c’est-à-dire les processus psychologiques et corporels de l’individu avec son environnement.

C’est une psychothérapie dite existentielle car elle aborde les thèmes fondamentaux de la vie, à savoir : la solitude, la finitude, la mort, la responsabilité, la quête de la perfection, le sens de la vie, la sexualité.

La Théorie Gestalt part du principe que l’homme est indissociable de son environnement : elle étudie donc la forme que prennent les interactions de l’homme avec son environnement au sens large. L’environnement désigne la nature, la culture, l’époque, les pays dans lesquels nous vivons et aussi l’ensemble des circonstances qui nous entourent : l’environnement familial, professionnel, spirituel, amical…

L’être humain essaie de s’ajuster au mieux à ce qui l’entoure, mais comme son environnement évolue et bouge en permanence, il s’appuie sur son expérience pour vivre au mieux les changements de son existence, en tirer des bénéfices et rejeter ce qui ne lui convient pas.

Cet ajustement est plus ou moins réussi : il est soit conservateur (identique aux ajustements passés), soit créateur (et dans ce cas, porteur de nouveauté). La Gestalt-thérapie s’intéresse aux interactions, aux processus, aux formes qui permettent (ou non) cet ajustement.

Pour comprendre les processus à l’oeuvre, la Gestalt met l’accent sur le développement de la conscience (l’Awareness), notamment la conscience de ce qui est présent dans le contact entre le thérapeute et son client.

La Gestalt met notamment en évidence les répétitions, le plus souvent inconscientes, du client (l’Organisme) dans son mode de contact avec le monde (l’Environnement).

Elle aide ainsi à repérer les ajustements conservateurs afin de proposer de nouveaux choix, de nouvelles possibilités jusque là inédites.

En quoi la Gestalt est-elle différente des autres psychothérapies ?

Le Thérapeute est engagé dans la relation thérapeutique : il est en contact direct et authentique avec son Client. Le Thérapeute va observer les mouvements du champ, du Client mais aussi ses propres pensées et ses ressentis corporels et émotionnels.

On parle d’implication contrôlée du thérapeute, dans laquelle le Thérapeute va s’impliquer et se dévoiler, en fonction de ce qu’il jugera utile de partager avec son Client, dans l’intérêt de la thérapie de ce dernier.

La Gestalt-thérapie est une thérapie holistique qui MOBILISE les 4 dimensions de l’être dans l’existence humaine :

  • la dimension intellectuelle ou cognitive
  • la dimension émotionnelle
  • la dimension relationnelle
  • la dimension corporelle

C’est une thérapie VIVANTE, qui pour être mobilisatrice, va utiliser des outils et techniques très variés :

  • la phénoménologie, c’est-à-dire la description des phénomènes perçus,
  • la mise en situation ou mise en actes au sein du cabinet des situations problématiques que le client rencontre dans sa vie,
  • les processus corporels
  • le rêve (conscient ou inconscient),
  • l’expression artistique (dessin, collage, chant),
  • le mouvement, la danse, etc.

C’est une psychothérapie qui s’intéresse non pas au QUOI ou au POURQUOI…. mais plutôt au COMMENT. L’attention va être portée sur ce qui se passe ICI et MAINTENANT dans le contact entre le Gestalt-Thérapeute et le Client, plutôt qu’à ce qui s’est passé dans le passé.

Une psychothérapie en Gestalt, ce n’est pas que la résolution d’un symptôme ou d’un problème; c’est d’abord un travail sur l’être au Monde : c’est une recherche d’une plus grande conscience de Soi au Monde afin d’augmenter ses Possibles et ses choix existentiels. Suivre une psychothérapie en Gestalt, c’est rechercher une nouvelle « organisation existentielle », une nouvelle façon de vivre sa vie.

 

A qui s’adresse la Gestalt ?

Vous pouvez être accompagné pour les raisons suivantes :

  • Dépression ou Burn Out
  • Difficultés professionnelles, Harcèlement
  • Difficultés relationnelles
  • Difficultés familiales
  • Séparation ou Divorce
  • La maladie
  • Le deuil
  • Addiction ou dépendance affective
  • Anxiété, stress, trauma
  • Perte de confiance en soi, estime de soi en berne
  • Développement personnel
  • Recherche de votre mission de vie
  • Traverser une crise existentielle
  • Quête de sens
  • Mieux vous connaître et mieux vous comprendre
  • Davantage de bien-être
  • Acceptation de votre corps
  • La résolution de difficultés sexuelles ou une sexualité plus libre et épanouie

« Je ne suis pas responsable de ce que l’on a fait de moi. Mais je suis responsable de ce que je fais de ce que l’on a fait de moi. » (Jean-Paul Sartre)

 

La Gestalt, comment aller plus loin ?

Je vous propose de consulter mon site : www.psychotherapie-Gestalt-therapie.fr

et de prendre rendez-vous avec moi au : 06 81 22 77 67.

Je vous expliquerai mon cadre et comment je peux vous accompagner et vous aider.

Si ce que je vous propose vous plait, nous enchainerons avec votre première séance de Gestalt-thérapie !

Ne soyez pas timide… et appelez maintenant ! Aidez-moi à vous aider…

Dans tous les cas, je vous souhaite d’être LIBRE ET HEUREUX !!

Cliquez maintenant sur le lien : www.psychotherapie-Gestalt-therapie.fr

et appelez-moi au : 06 81 22 77 67.

 

Processus Corporels en Gestalt-Thérapie: où se former en France?

Utilises-tu les Processus Corporels dans ta pratique de thérapeute ou dans ta pratique de coaching ?

Je te pose la question car c’est la formation qui a le plus révolutionné ma posture et ma pratique d’accompagnante gestaltiste.

Et de très loin.

Révolutionné non seulement ma pratique, mais aussi les résultats de mes clients que ce soit en coaching ou psychothérapie. Les deux !

Un truc de dingue.

Je ne sais pas si tu es comme moi, mais quand je suis cliente, j’aime bien avoir des résultats concrets et observables.

Le blabla, très peu pour moi.

Et bien, mes clients sont exactement comme moi : ils veulent que cela avance… et vite !

Ils veulent des résultats concrets et observables dans leur vie.

Et pas dans 10 ans !

Certes, je ne suis pas là pour « les faire avancer » à leur place.

En revanche, je me sens là pour les « soutenir le mieux possible dans leur envie ou mouvement d’avancer ».

Et qu’ils retrouvent leur autonomie, leurs envies, leur joie de vivre.

D’où l’intérêt pour moi d’adopter une posture par nature puissante…

Une posture puissante pour pouvoir m’appuyer sur ce processus et rester confiante et zen dans mon accompagnement.

C’est quoi travailler avec les Processus Corporels en Gestalt ?

C’est adopter une posture qui va regarder le cycle du contact, son déploiement dans le processus en cours -et notamment ses blocages- au travers de ce qui se donne à voir à partir des processus corporels du client.

C’est une attention et un travail sur le Self à partir de l’organisation corporelle du Client, et non pas du contenu de ce qui est dit par le Client.

Ou dit autrement, c’est regarder et travailler avec ce que le Client dit avec son corps… sans même avoir conscience qu’il le dit d’ailleurs !

Pourquoi les Processus Corporels, c’est si puissant en thérapie ?

C’est d’une puissance incroyable car ce que l’esprit veut essayer de cacher à sa propre conscience… le corps l’exprime haut et fort.

Quand j’en ai plein le dos (mais que je fais comme si tout allait bien), je finis systématiquement avec le dos bloqué en vrai.

Ca ne rate jamais !

Awareness ou séances de kyné, il faut choisir.

Pour reprendre cette image, les processus corporels, c’est un peu comme une « somatisation en direct » sous le nez de l’accompagnant. (C’est juste une image, hein…)

Les Processus Corporels, comment ça marche ?

Certains événements traumatiques, notamment de l’enfance, sont des Gestalts inachevées qui cherchent à s’achever, d’où la répétition de scénarios psychologiques souvent observée : inconsciemment, je configure le champ pour provoquer ce que je redoute le plus et ainsi, revivre mes Gestalts inachevées pour enfin les résoudre autrement (et les clore).

Dans sa recherche de résolution, le client met en œuvre des processus corporels très archaïques : ce sont des mouvements de contact qui se développent chez le nourrisson dès les premières heures.

Qui est Ruela Frank ?

Ruella Frank, PhD, Gestalt-thérapeute, formatrice est la créatrice du « Developmental Somatic Psychotherapy » : basée aux Etats-Unis, elle est « la » référence en Processus Corporels en Gestalt.

Ruella Frank considère le processus de contact comme un enchainement ordonné de schèmes de mouvements ayant chacun leur corrélat psychique.

Et en mots simples, ça donne quoi ?

Pour Ruella Frank, le contact se déroule en suivant les six mouvements fondamentaux archaïques du nourrisson, à savoir : s’abandonner, le pousser, l’aller-vers, l’attraper/saisir, le tirer à soi et le séparer/pousser contre.

La prise de conscience des mouvements à l’œuvre et de leurs éventuels points de blocage révèle la dynamique relationnelle en jeu.

Et en France, je me forme comment ?

En France, il y a une formation EXTRAORDINAIRE et je pèse mes mots.

Je suis une cliente hyper exigeante et quand je dis « extraordinaire », ça veut dire que si tu es un client juste exigeant, tu peux t’inscrire les yeux fermés.

Cette formation, c’est le cycle de formation-certification d’Acorpsdense animé par Claudia Gaulé, André Diwine et Marie-José de Aguillar.

Presque 30 jours répartis en apports didactiques, ateliers, expérimentations, practicum, supervisions, etc C’est une formation d’une qualité EXCEPTIONNELLE avec ce sentiment grisant, quand on en fait partie, d’être très privilégié.

Toutes les infos sont sur le site d’Acorpsdense : www.acorpsdense.fr

En tant que cliente, les séances de Gestalt qui m’ont fait faire un bond quantique dans ma vie personnelle ont toutes un point commun.

 Ce sont celles avec une forte dimension corporelle.

En individuel, j’ai une psy Gestaltiste qui ne jure que par le corps : Martine Masson. Elle n’a pas l’air comme cela, mais elle n’hésite pas à se rouler par terre avec moi pour soutenir mes processus corporels en cours. Je m’autorise à me déployer corporellement et ensuite, je m’autorise à me déployer dans le reste de ma vie : j’ai rarement vécu un truc aussi puissant. Ca me fait faire des bonds quantiques.

Et perso, j’adore faire des bonds quantiques. C’est magique !

Je les multiplie ces derniers temps.

C’est pour cela que j’ai voulu me former.

Pour faire comme Martine et accompagner les bonds quantiques de mes clients.

Depuis ma formation, ma posture n’a plus rien à voir !

J’ai l’impression de manier de la dynamite dans mes séances : c’est tellement puissant ce truc !

Si tu veux toi aussi donner une autre dimension à ta posture d’accompagnant (que ce soit en coaching ou en thérapie), je t’invite à goûter aux stages d’Acorpsdense.

 Non, je ne suis pas payée pour leur faire de la pub.

Je te dis cela parce que c’est une formation encore un peu confidentielle, alors que c’est sans doute la meilleure en France sur les Processus Corporels en Gestalt-thérapie.

C’est simplement une pépite en or que j’ai trouvée sur mon chemin et que je voulais partager avec toi.

Pourquoi ?

Parce que j’aime bien partager les pépites en or : ça me fait plaisir de partager l’or de ma vie.

Je te souhaite une belle journée !

PS : Je partage mes pépites en or comme celle-ci en privé.

Pour recevoir mes mails privés et apprendre mes astuces pour Réussir et inviter l’Abondance dans ta vie, inscris-toi ici maintenant !

C’est bien évidemment 100% gratuit (et tu peux te désabonner à n’importe quel moment, tu es libre).

Clique sur ce lien maintenant : je veux tes conseils gratuits !

 

 

Etre ou ne pas être créatif.

creativité mainsJe sors d’un weekend “Gestalt & Créativité” animé créativement par Marius Moutet et Mercédès Araiz-Chéreau dans le cadre de l’EPG (Ecole Parisienne de Gestalt).

Il y a quelques temps, j’avais moi-même co-animé (en anglais) un stage sur le thème “Développer votre créativité” pour le Groupe ORANGE, stage que j’avais (très) longuement préparé en amont, histoire de ne pas me sentir totalement illégitime sur le sujet.

Je pourrais consacrer cet article à la définition de la créativité, aux spécificités de l’approche Gestaltiste dans ce domaine, ou encore partager avec vous “ma” conception (très personnelle) de la créativité incarnée très concrètement par ma “Bucket List” (qui regroupe l’ensemble de mes rêves à réaliser avant de mourir)… mais avouez que ce ne serait pas très créatif …ou un peu trop “comme d’habitude” !…  🙄  Continuer la lecture

Pour être créatif, c’est finalement hyper simple : il suffit de faire autrement, différemment, pas comme d’habitude, et plutôt du “pas connu en groupe” que du “archi connu tout seul”.  😆

creativite intelligence qui s amuseAlors, plutôt que de longs discours, je vais plutôt partager avec vous une vidéo incroyable de Kseniya SIMONOVA qui crée des films à partir de… sable !!!

Vous trouverez plein de vidéos sur Kseniya Simonova -et son travail- sur YouTube, mais celle que je vous ai choisie est complètement atypique, y compris dans la production de cette jeune artiste ukrainienne révélée par le show télé “Incroyable Talent en Ukraine”.

En cherchant quelle vidéo j’allais vous proposer, j’ai été attirée par le titre de cette animation : “Don’t Give Up” -ça n’étonnera personne, n’est-ce pas ?…- et je suis tombée de ma chaise en la visionnant et en lisant les commentaires associés : Kseniya Simonova a créé cette animation pour…. la Journée Mondiale du Cancer (!!!). Voilà ce qu’elle écrit :

“Since I was taking part in “Ukraine’s Got Talent” I was finding myself near those who suffered with cancer. It first happened in a few days before the super-final, when I received a letter from volunteers asking to create a film for a little girl ill with leucosis. Since then God is making me meet many people — children and adults — who are fighting cancer. Talking to them I realize how strong people can be, they teach me how to attitude to life, and I am studying from them.
– Both of my grandmothers and many relatives died from cancer, and since my childhood I knew what it is. Now I am creating sand films for those who need help and I am glad that I can help them at least like this.
– Speaking to moms of kids from the oncology department, I knew that it is very important for little patients to receive as many good emotions as possible, because it can cause remission. I want them to see this new film — just as a cartoon with a happy end. I hope it will bring them hope and will to fight…
Kseniya and Simonova.TV Creative Group wish you to enjoy watching and to share this film with all possible means to make people see it. Its only goal is — to give Hope.”

Je dédie cette vidéo à toutes celles et ceux qui luttent contre le cancer… et à toutes celles et ceux qui ont perdu un proche à cause de cette maladie.

… et gardons en tête ce que disait Picasso : “Tous les enfants sont des artistes. Le problème, c’est de rester artiste une fois adulte.”

Un adulte créatif est finalement un enfant qui a survécu…  😆 

N’hésitez pas à partager vos ressentis, vos émotions et vos idées en commentant cet article. Votre commentaire est précieux !…

Pour publier un commentaire, c’est encore un peu plus bas ci-deesous dans la zone “Je laisse un commentaire” (si vous êtes dans l’article) ou bien cliquez sur la petite bulle format BD à côté du titre de l’article (si vous êtes en dehors de l’article)… Merci d’avance pour votre partage !…

Sexothérapie et Gestalt : où se former ?

 

ESOG masculin femininQu’on le veuille ou non, nous sommes tous plus ou moins névrosés et pétris de ce que nous avons vécu -pour ne pas dire “subi” dans notre enfance ou adolescence. Avant un travail thérapeutique profond, nous reproduisons -à notre insu- des scénarios anciens, le plus souvent inconscients. Inutile de préciser que les coupables ne sont jamais très loin (papa, maman ou souvent dans le cercle familial proche, chez les tontons ou les cousins).

Bien évidemment, les plus gros traumas rencontrés en thérapie sont souvent d’ordre sexuel : le viol, l’inceste (réel ou en creux), les climats incestuels et tous les abus divers et variés.

Aussi, il serait illusoire de croire qu’un accompagnant -et d’autant plus si l’on parle d’un thérapeute- puisse faire l’économie d’un profond travail sur soi et d’une formation sérieuse sur ses sujets là.  Comment accompagner les autres dans leurs difficultés si l’on n’a pas, soi-même, visité en profondeur, ces thèmes là ? Absolument impossible.

La question d’après est naturellement : où et avec qui se former ? Continuer la lecture

Et là, vous commencez à me connaître, n’est-ce pas ?, je n’ai qu’une seule réponse : avec les meilleurs, bien sûr !!…  😆 

Je ne sais pas vous, mais moi, c’est très clair : je n’ai pas de temps à perdre… et rien ne m’énerve plus que de perdre mon temps dans une formation médiocre ou simplement, en deçà de mes attentes (en la matière, je n’aimerais pas m’avoir moi-même comme cliente…), parce que c’est simple, je veux TOUT : je veux apprendre beaucoup, que la pédagogie soit claire, l’animation vivante et variée (je déteste m’ennuyer). Je veux aussi des enseignants modélisants, non seulement dans leur animation, mais aussi dans leur posture, leur savoir-être, leur énergie et osons le mot, dans leurs valeurs.

En psycho, encore plus qu’ailleurs, je veux être formée par les meilleur(e)s.

Pour se former en Gestalt, il y a bien sûr à Paris, l’EPG (Ecole Parisienne de Gestalt) que l’on ne présente plus, tant elle fait référence sur le marché. Pour autant, la partie Sexothérapie n’y est pas très développées. Alors, où se former si ce n’est pas à l’EPG ?  🙄

C’est là où je détiens une info en or !… 😆 et parce que je suis sympa, je vais même vous la donner : si vous voulez combiner formation en sexothérapie et Gestalt, il faut vous former à l’ESOG (Ecole de Sexothérapie à Orientation Gestaltiste).

Sexothérapie Gestalt : qui sont les meilleurs et avec qui se former ?

L’Ecole a été créée par Brigitte Martel que la réputation précède sur le sujet, avec des intervenants triés sur le volet. Jugez plutôt l’équipe de fondateurs/formateurs -ceux qui les connaissent, apprécieront…- :

ESOG brigitte-martel-cayeuxBrigitte MARTEL est gestalt-thérapeute et sexothérapeute depuis vingt-cinq ans, formatrice et superviseur. Elle a co-dirigé durant 14 ans l’Ecole Parisienne de Gestalt (EPG) et a enseigné dans plus de 10 pays. Son livre, « Sexualité, Amour et Gestalt » est édité en France, en Norvège et en Russie. Elle est présidente de l’ESOG.

ESOG Martine MassonMartine MASSON est psychologue clinicienne, psychothérapeute, sexothérapeute, formatrice et superviseur. Diplômée de la Société Française de Sexologie Clinique, formatrice à l’Ecole Parisienne de Gestalt et dans divers pays étrangers, elle s’inspire dans sa pratique clinique de la gestalt, du chamanisme, de la psycho-énergétique et du Tantra.

.

ESOG jean-franqois-gervetJean-François GERVET a commencé à animer des groupes comme thérapeute reichien en 1978 et s’est formé auprès de Gerda, Paul et Ebbah Boyesen. Après avoir fondé et dirigé deux sociétés de service informatique, il s’est ensuite formé aux approches du Tantra et du Tao. Il co-anime maintenant en France et à l’étranger avec Brigitte MARTEL.

Sydney GOURDET est médecin généraliste, psychothérapeute, formateur et superviseur. Sa pratique s’appuie sur la Gestalt-thérapie, le travail avec les états modifiés de conscience, l’approche stratégique brève de Palo Alto et l’approche cognitive. Il s’intéresse aux apports des neurosciences à la pratique clinique et psycho-thérapeutique.

Ces quatre là ont concocté un parcours complet qui couvre des sujets aussi variés que l’histoire de la sexologie et de la sexothérapie, les cycles de la réponse sexuelle, le développement psycho-sexuel, l’anatomie et la physiologie, les différentes approches dont les spécificités de l’approche Gestaltiste, les difficultés sexuelles et leurs accompagnements, les normes et leurs frontières, ainsi qu’une ouverture sur les autres approches de la sexualités (tao, tantra, chamanisme,..) et des thèmes complémentaires, tels que l’identité de genre, l’orientation sexuelle, la sexualité dans le couple et bien sûr, l’éthique et la déontologie du sexothérapeute.

Bref, un programme complet en trois cycles qui vous donnera en fin de cursus, et à l’issue d’un écrit professionnel, le certificat de Sexothérapeute à Orientation Gestaltiste.

Le plus simple à ce stade est que vous alliez visiter le site de l’ESOG en cliquant ICI par exemple : ESOG ou Ecole de Sexothérapie à Orientation Gestaltiste.

Bonne visite et bonne formation aux petits chanceux qui ont d’ores et déjà les pré-requis pour suivre ce parcours passionnant.

Quant aux autres, vous pouvez quand même aller vous faire plaisir en allant suivre les stages co-animés par Brigitte Martel et Jean-François Gervet. Plus d’infos sur leur site : l’association Sexe-Amour-Psy. Attention, il y a très peu de dates : il n’y en aura pas pour tout le monde… Vous voilà prévenus !  🙄

ESOG therapie

N’hésitez pas à partager vos ressentis, vos émotions et vos idées en commentant cet article. Votre commentaire est précieux !…

Pour publier un commentaire, c’est encore un peu plus bas ci-deesous dans la zone “Je laisse un commentaire” (si vous êtes dans l’article) ou bien cliquez sur la petite bulle format BD à côté du titre de l’article (si vous êtes en dehors de l’article)… Merci d’avance pour votre partage !…

Les miracles arrivent tous les jours… (histoire de Gestalt)

 

Miracles happen everydayPeut-être naissons-nous sur Terre pour grandir spirituellement, pour apprendre à donner, apprendre à recevoir… et -osons le mot- apprendre à aimer ?

« Il y a une petite sur le port. Elle a 3 ans. Elle s’est arrêtée de parler depuis deux semaines. Elle ne dit plus un mot. Il faut que tu la voies…

– Je t’ai déjà dit que je suis coach, pas psy.

– Et alors ??…

– Et alors je n’ai pas les compétences, c’est tout.

– Ecoute, tu es la seule qui s’y entend avec les gens et les relations humaines sur ce port, alors je te demande juste de voir la petite et ses parents… et tu nous diras ce qu’il faut faire. »

Mais je n’ai AUCUNE idée de ce qu’il faut faire. Je me sens parfaitement illégitime, dans une incompétence consciente et assumée : « je ne sais pas et je sais que je ne sais pas ». Mais parfois, il en faut plus pour décourager le Destin. Le lendemain, alors que je discute tranquillement :  Continuer la lecture

« Tiens, voilà la petite dont je t’ai parlée qui arrive… et les parents sont juste derrière. ».

Impossible d’échapper à la rencontre.

« C’est vous la psychologue ? », s’enquiert la mère.

– Non, je ne suis pas psychologue, seulement coach.

– Ah bon… », me répond-elle tranquillement, pas du tout contrariée par ma réponse.

Je n’ai aucune compétence en psychothérapie, mais tout le monde s’en fout apparemment.

J’observe la petite. Elle court, se jette dans les bras des personnes qu’elle connaît, éclate de rire, tire la queue du chien au passage, rie encore. Elle ne parle pas, mais balbutie et chouine en effet, comme un bébé. Aucun mot concret. Elle comprend visiblement tout ce que nous disons. Nous nous observons en silence. Nous nous observons en sourires. Très vite, je rassure les parents. La petite est gaie, active, enjouée : je n’ai pas de sentiment d’urgence. Ils me demandent de passer un moment avec elle : j’hésite… mais comment refuser ?

mains adulte enfantLa petite me prend par la main et nous allons nous promener sur le port. Je me demande ce que feraient Martine et Marcelino, deux psychothérapeutes que j’admire et auprès desquels je me forme, en pareille situation. Je me dis qu’ils me diraient surement d’être présente, d’écouter, d’accueillir, d’être en lien, juste pleinement présente à l’autre, à l’enfant.

Comme en Gestalt, je me risque à une hypothèse : « Tu étais très fâchée quand tu as décidé d’arrêter de parler ? » Elle acquiesce de la tête. Je prends un ton grave et je lui réponds : « Je comprends… Si j’avais 3 ans et que j’étais très fâchée, peut-être que je ne saurais pas comment faire pour me faire comprendre des grands. Peut-être que moi aussi, je me serais arrêtée de parler. » Elle me regarde avec un énorme sourire qui illumine son visage.

Je lui dis « Tu sais, c’est très long, deux semaines pour des parents quand leur enfant s’arrête de parler. Ils sont inquiets, ils ont peur pour toi. » Elle éclate de rire. Je reprends : « Et là, tu es toujours très fâchée ?… » Elle me répond oui de la tête, de façon très accentuée. J’accuse réception de son non-verbal : « Oh ben dis-donc, tu es vraiment très, très très fâchée alors !!… Je comprends pourquoi tu t’es arrêtée de parler si tu es fâchée aussi fort. » Elle marche à mes côtés, main dans la main, songeuse, intériorisée. Je laisse le silence s’installer. En vieillissant, j’ai appris à me taire. Elle me regarde à nouveau. Je lui dis « Moi, j’ai hâte que tu ne sois plus fâchée. J’ai vraiment hâte… Ca sera bien… » Elle me lance un grand sourire, plein de malice et repart en courant vers sa maman.

Que puis-je faire de plus ? Je résume la situation dans un long SMS que j’envoie aux quelques psy que je connais, tous formés à l’Ecole Parisienne de Gestalt. Je crois à la complémentarité des idées et des conseils: contacter le CMP le plus proche à la rentrée, rassurer les parents, leur dire de donner à l’enfant des signes de compréhension, plutôt que des signaux d’inquiétude. Je retourne au bateau des parents et transmets les conseils reçus à la lettre. Je dois quitter le port pour quatre jours.

A mon retour, la mère et la petite remontent mon ponton. La maman me glisse à l’oreille la bonne nouvelle : « Ma fille reparle ! C’est formidable ! Merci, merci. » Ces quelques mots chuchotés m’enflamment le cœur, même si je ne suis pas très sûre d’y être pour grand-chose. Je me sens surtout le maillon d’une chaîne d’Humanité, épaulée par les grands. C’est chouette d’aider les autres à se réconcilier avec la Vie. Sur mon t-shirt ce jour là, il est écrit « Miracles happen everyday » : ça ne s’invente pas… J’ai la faiblesse de croire en leur co-création… et j’en profite pour remercier celles et ceux qui y ont participé (directement ou indirectement). Vos conseils m’ont été précieux !…

 Il y a une petite sur le port. Elle a trois ans et elle parle à nouveau. Grâce à vous. Merci !

ChaineHumaine

Pour publier un commentaire, c’est encore un peu plus bas ci-dessous dans la zone “Je laisse un commentaire” (si vous êtes dans l’article) ou bien cliquez sur la petite bulle format BD à côté du titre de l’article (si vous êtes en dehors de l’article)… Merci d’avance pour votre partage !…