Eloge de nos trois kifs quotidiens

 

gratitude bretagneEt si désormais vous faisiez la liste de vos trois “kifs quotidiens” ? C’est l’exercice que propose Florence Servan-Schreiber dans son livre (et dans la vidéo ci-dessous) : tous les soirs avant de dormir, vous remémorer vos 3 petits -ou plus grands- plaisirs de la journée.

Trois kifs par jour :

 “Pourquoi faire ?…”, me direz-vous.

Parce que c’est le meilleur moyen de se sentir plus heureux, plus relié et en un mot, PLUS VIVANT. C’est prouvé : c’est aussi une méthode pour vivre plus longtemps. Des études ont montré que l’attention portée aux petits détails de notre vie peut nous faire gagner de précieuses années de longévité : sept ans en moyenne, si nous savons réaliser la saveur de ce que nous vivons.  Continuer la lecture

Si nous souffrons de solitude, l’exercice de gratitude peut aussi réduire ce sentiment, car il provient, par nature, de quelque chose d’extérieur à nous. De même, notre cerveau ne peut pas, à la fois, ressentir de la gratitude et éprouver en même temps, de la contrariété, de la colère ou du ressenti pour quelque chose qui nous blesse : une bonne manière de maintenir le stress à distance.

gratitude je trouve des motifsComment faut-il faire ?

C’est simple. il suffit de noter dans un petit carnet, nos trois, quatre ou cinq “kifs” de la journée. Cela peut être un rendez-vous amical ou amoureux, une petite victoire au travail, un bon repas, la lecture d’un bon livre…. mais aussi des choses encore plus simples :  un coucher de soleil, une chanson qui nous a fait chanter dans la voiture ou même une simple pensée qui nous a fait du bien.

Sachez-le : faire cet inventaire à la Prévert juste avant de s’endormir procure un sommeil plus profond et plus long. Cet exercice quotidien fait  progresser la sensation de bonheur, au bout de trois semaines seulement : ça vaut le coup d’essayer. Cela permet de vivre non seulement plus longtemps, mais aussi en meilleure santé.

Et si, en ce moment, “rien ne va” ? Figurez-vous que c’est peut-être dans ces moments là, que l’exercice est le plus utile, précisément quand la vie nous déçoit et ne nous apporte pas ce que nous souhaitons. Dans ce cas, appliquer le filtre de la gratitude à nos petits moments de plaisir – à défaut de nos moments de bonheur- nous permet de réaliser quand même notre chance : être là, simplement vivant, ici et maintenant.

Pour en savoir plus sur ce sujet, je vous recommande cette petite vidéo très agréable à regarder, de Florence Servan-Schreiber :

Et vous ? Quels sont vos 3 kifs par jour ? Et si vous commenciez dès ce soir, votre petit carnet, pour tenir à jour votre journal de gratitude ?

gratitude I am grateful for

Cette vidéo, cet article vous ont-ils touché ? Votre avis m’intéresse…

N’hésitez pas à commenter !!…

(Pour publier un commentaire, cliquez sur la petite bulle format BD à côté du titre de l’article… Merci d’avance pour votre partage !…)

 

Formation Elément Humain Phase 1: les points à vérifier

 

Element humain will schutz

Les stages de formation Elément Humain Phase 1 doivent OBLIGATOIREMENT répondre à certains critères en termes de contenu comme de forme…. que tous les formateurs ne respectent -malheureusement- pas, persuadés de leur bon droit d’adapter une méthode… qui ne leur appartient pas.

“On ne souffre pas de ce que l’on ne connait pas.” Il se peut que vous découvriez un peu tard, au moment de vous inscrire à la certification en phase 2 par exemple, que ce que l’on vous a présenté comme la méthode Schutz est avant tout, une version re-visitée de la dite-approche. Continuer la lecture

Les conséquences ? Vous risquez tout simplement de passer à côté de certains fondamentaux de l’approche Schutz (les questionnaires FIRO Behavior, Feeling et Self, ainsi que l’analyse et l’interprétation de leur charte respective par exemple), qui vont cruellement vous manquer quand ce sera à votre tour de co-animer et qui enrichissent également les autres aspects de la méthode (exercices physiques, imagerie, “microlab”). Vous risquez aussi de devoir compléter votre premier stage, par quelques jours de formation complémentaires -à vos frais-, afin d’acquérir ce qui a été écarté de votre apprentissage. Voilà qui est déjà gênant sur le principe, en tant que particulier, mais qui devient encore plus problématique lorsque l’on se forme en tant que coach.

La Schutz Company a pourtant pris le soin de normer le marché de la formation Elément Humain, afin d’éviter les dérives de tout ordre (y compris sectaires), l’une des principales étant qu’une approche de type “développement personnel” soit utilisée à des fins thérapeutiques… par des personnes non formées à la thérapie. Ethan Schutz, le fils de Will est très vigilant sur ce point : les certifiés LHEP ne sont PAS des thérapeutes… même si certains s’auto-proclament comme tels sans aucun diplôme l’attestant.

La méthode Schutz est tellement riche et puissante qu’il est facile pour un formateur-coach, surtout s’il/elle n’est pas supervisé(e), de croire que les résultats obtenus sont le seul fruit de sa propre façon, unique et singulière, d’animer le séminaire. Ce débat n’a pourtant pas lieu d’être, car la façon de délivrer le séminaire est définie au mot près par la Schutz Company… et c’est bien là le problème: quand certain(e)s décident d’animer ce stage “à leur manière”, oubliant leur engagement déontologique à respecter une méthode, qu’ils n’ont pas le droit -légal cette fois-ci- de modifier.

Vous rencontrerez aussi des intervenant(e)s qui vont “oublier” de vous distribuer le manuel officiel du participant “La Pierre Angulaire”. Ces dernier(e)s n’hésitent pas à le substituer par leur propre version… 😥 Au diable le Copyright et la déontologie ! “Faites comme je dis, mais ne faites pas comme je fais.” Après tout, c’est bien connu, les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent.  🙄

OUI, je suis d’accord : TOUT CECI N’EST PAS OK. Et encore moins quand on enseigne les principes de l’Elément… -comment déjà ?-  Ah oui, Elément HUMAIN (!). 

Ceci me fait conclure que plus je vieillis, plus je me rends à cette évidence : peu importe les discours,

SEULS COMPTENT LES ACTES…. car les faits sont têtus.

Vous êtes désormais prévenu. A vous de bien vous renseigner… et voici quelques clefs pour éviter les déconvenues ultérieures.

Que doit IMPERATIVEMENT respecter un stage de certification Elément Humain phase 1 digne de ce nom ?

Les éléments INCONTOURNABLES devant être abordés dans les modules d’un stage Elément 1 sont :

  • Les concepts de Vérité / Ouverture
  • Le concept de Choix
  • L’Elément Comportement : Element B (Behavior) – Questionnaire Firo B
  • L’Elément Sentiment : Element F (Feeling) –  Questionnaire Firo F
  • L’Elément Soi : Element S (Self) – Questionnaire Firo S
  • L’estime de soi : la ligne de vie
  • Les mécanismes de Défense
  • La Compatibilité : les Rôles et les Atmospheres, la compatibilité, les stades de développement d’une équipe
  • Le Travail en équipe : l’Index de Compatibilité d’une équipe (TCI)
  • Les relations de travail : Elément W
  • …et bien sûr, le Manuel Officiel du Participant “La Pierre Angulaire” doit vous être distribué

Ce n’est pas moi qui le dit…. mais la Schutz Company !… (voir l’extrait en anglais ci-dessous).

Il faut le savoir : ces consignes sont parfois volontairement ignorées par certain(e)s formateur(s)/formatrice(s) et ce, malgré les instructions explicites de la Schutz Company. Par exemple, certains descriptifs de stages mentionnent que “le tarif inclut les questionnaires FIRO” : ces derniers vous seront distribués, mais ne seront ni traités, ni analysés pendant votre stage. La mention n’a pour seul but que d’endormir la vigilance de la Schutz company…  👿

Il faut savoir que la Schutz Company a interdit à certain(s) coach(s) certifié(s) français de continuer à utiliser la méthode Schutz. Bien sûr ces coachs ne vous le diront pas. Pour savoir si le formateur est concerné par ce retrait de licence, adressez-vous à la Schutz Company et vérifiez par vous-même. Ne vous laissez pas endormir par une certification qui n’est plus valable !

Personnellement, quand j’achète une formation, j’aime bien avoir accès à l’ensemble de ce qui était prévu… et non que l’on décide pour moi, de ce qu’il convient (ou non), de me priver. De quel droit ? Au nom de quoi ?…   C’est à moi, et à personne d’autre me semble-t-il, de décider de ce qui me sera finalement utile (ou pas).

J’espère que cet article confrontera certain(e)s intervenant(e)s dans leurs pratiques et qu’au pire, il avertira le client, particulier ou coach, des points de vigilance à conserver.

Extrait des documents diffusés aux formateurs par la Schutz Company : 

MINIMUM REQUIREMENTS FOR THE HUMAN ELEMENT® PROGRAM
 
All topics listed are to be discussed so that participants have at minimum an intellectual understanding of them. All instruments are to be completed except those with an (*). These may be simply described and given for homework. Modules are to be presented in accordance with THE HUMAN ELEMENT® Leaders Manual. Modifications must be approved in advance and in writing by The Schutz Company.
 
  1. A minimum of forty (40) hours of classroom work is required. It is mandatory for participants to use the BCon/TSC approved workbook for this course.
  2. The following modules must be included in The Human Element Workshop and include topics, instruments, and activities except where noted:
  1. Truth/Openness: Element T*
  2. Choice
  3. Behavior: Element B – Firo Element B
  4. Feelings: Element F – Firo Element F
  5. Self: Element S – Firo Element S
  6. Self-Esteem: Lifeline, FIRO Element E*
  7. Defenses: If Only…
  8. Compatibility: Role and Atmosphere compatibility, Stages of Group Development
  9. Teamwork: Team Compatibility Index (TCI)
  10. Work Relations: Element W, Element P*, Element C*
Optional
  1. Health
  2. Decision Making: Concordance
  3. Leadership
  4. Job Fit: Element J

element humain logo

N’hésitez pas à partager vos ressentis, vos émotions et vos idées en commentant cet article. Votre commentaire est précieux !…

(Pour publier un commentaire, cliquez sur la petite bulle format BD à côté du titre de l’article… Merci d’avance pour votre partage !…)

L’heure qui a changé ma vie

 

avion chuteAlors que j’évoquais avec une amie, l’heure qui a changé ma vie, lors d’un vol Air France dans lequel j’aurais pu mourir, celle-ci me dit : “Tu devrais partager cela sur ton blog !” Après tout, pourquoi pas ?… Voici l’événement tel qu’il a été relaté par la presse. Continuer la lecture

 

Grosse frayeur sur le vol Marseille-Paris

Une panne hydraulique a obligé un avion d’Air France à atterrir en urgence le 26 juin. Des passagers témoignent.

Ils ont vécu les minutes les plus longues de leur vie. Dimanche 26 juin, alors qu’ils auraient dû atterrir à Paris-Orly, les passagers d’un airbus A-319 d’Air France sont finalement revenus vers 22 heures à Marseille, d’où ils avaient décollé une heure plus tôt. En cause : une panne hydraulique qui a bloqué les volets des ailes de l’avion et nécessité à l’arrivée un impressionnant comité d’accueil, dont plusieurs véhicules de pompiers qui ont arrosé l’appareil de neige carbonique pour éviter un incendie. 

Si aucun blessé n’est à déplorer, les 139 voyageurs de ce vol AF 6053 en ont été quittes pour une grosse frayeur.

C’est la tour de contrôle qui aurait prévenu l’équipage qu’une traînée se dégageait de l’avion. « Un quart d’heure après le décollage, le bruit sourd émis par les volets nous a fait comprendre qu’il y avait un problème », raconte Virginie. En fait, une fuite sur le circuit hydraulique empêche ces derniers de rentrer.

« Résultat, l’avion ne peut plus prendre d’altitude, souligne Dan, un autre passager, pilote amateur. On est passés près d’une catastrophe, car ce genre de panne peut toucher en cascade d’autres commandes indispensables. » Alors que les hôtesses s’activent, l’avion se met à effectuer de grandes boucles dans le ciel marseillais. « L’équipage était très stressé. Le tiers des passagers pleurait, souligne Sophie, la compagne de Dan, par ailleurs médecin spécialisé dans l’aérospatiale. Mon mari a dû prendre en charge une voisine tétanisée par la peur. Beaucoup se demandaient s’ils reverraient un jour leurs enfants. »

Plusieurs passagers fustigent le manque d’informations sur l’incident, aussi bien de la part des hôtesses que du commandant de bord. Ce dernier, il est vrai, effectuait le premier vol de sa carrière, et a correctement géré l’incident et l’atterrissage en urgence. « Les soutes étaient si chaudes qu’il a fallu attendre pour récupérer les bagages, développe Virginie, déplorant le manque de prise en charge qui a suivi. On n’a même pas pu manger à l’hôtel! » « Cela n’était pas possible en raison de l’heure tardive », argumente-t-on chez Air France, où l’on reconnaît l’incident technique, en le minimisant. « Ce sont des choses qui arrivent, surtout si on le ramène aux 1700 vols que nous réalisons chaque jour », explique une porte-parole. (Article paru dans le journal “Le Parisien”)

Et dire que j’étais dedans !… Je me rappelle d’abord de l’alarme assourdissante peu après le décollage, qui ne s’éteignait pas…. et de la panique du personnel naviguant. Je me souviens de la voix blanche du commandant de bord nous annonçant : “Comme vous l’avez tous entendu, nous avons un incident majeur que nous allons tenter de résoudre en suivant les procédures prévues”. (A ce moment, j’ignorais qu’il effectuait son tout premier vol en tant que commandant…).

Je me souviens avoir compris que cette fois-ci, c’était grave.

avion imageJe me souviens de la chaleur dans l’avion, du silence de 139 personnes qui se demandent si elles vont mourir. Je me souviens de passagers qui pleuraient, de personnes qui priaient, de gens en colère… Je me souviens de ma voisine me lançant: “Vous ne comprenez pas que l’on va tous mourir ??!!!….” et de ma réponse : “Pour le moment, tout ce que je sais, c’est qu’on est vivant…”.

Je me souviens aussi m’être dit : “Et si elle avait raison ???…“. Je me souviens avoir prié. Je crois que nous sommes tous (re)devenus croyants pendant ce vol !…  😆

Je me souviens que je n’avais pas du tout envie de mourir ni à ce moment là de mon existence, ni comme cela, brûlée vive dans un avion qui s’écraserait ou s’enflammerait, que je trouvais que j’avais encore des choses à vivre, à faire…. sans trop savoir lesquelles. Je me souviens avoir pensé à ma famille, à mes amis, et m’être dit que j’avais eu raison d’ouvrir une bouteille de champagne la veille, avec mes parents maritimes, que c’était peut-être la dernière de ma vie, et que nous avions eu raison de la boire, au seul motif de la Joie d’être ensemble.

Je me souviens aussi m’être dit : “C’est quoi mon bilan si je meurs maintenant ?”…. et de n’avoir pas été très contente de mon ressenti. Je sentais confusément que je m’étais éloignée de mes valeurs, qu’il était temps que je revienne à l’essentiel : me respecter. Je me souviens m’être promis : “Si je m’en sors, je change tout !…” Je me souviens aussi qu’à ce moment là, je ne savais pas trop ce que cette promesse recouvrait et qu’il me faudrait sans doute du temps pour faire le point, “mettre ma vie à plat” comme les pièces d’un puzzle, réfléchir …et faire d’autres choix. Je me souviens aussi de l’urgence de ne surtout pas oublier cette promesse, si l’avion s’en sortait, si je m’en sortais. Sinon, je risquais de le payer cher, très cher…. et je n’avais pas envie de développer un cancer pour m’en rappeler ensuite.

Et vous ? En pareilles circonstances, quel serait le bilan de votre vie ? Qu’aimeiriez-vous changer dans votre vie, si l’avion se reposait ? La bonne nouvelle est que vous n’avez pas besoin de vivre ce vol infernal pour faire l’exercice. Vous pouvez le faire bien installé chez vous, sans pression. Alors à vous de jouer !…

N’attendez pas de croire que vous allez mourir pour changer de vie. Mourir -ou mourir lentement -, c’est précisément, avoir une vie que l’on ne désire pas.

avion air france

Mon témoignage vous a-t-il touché ? 

N’hésitez pas à partager vos ressentis en commentant cet article. Votre commentaire m’est précieux !…

(Pour publier un commentaire, cliquez sur la petite bulle format BD à côté du titre de l’article… Merci d’avance pour votre partage !…)

Vivre sa passion : le rêve iodé de Capucine

 

Capucine Trochet TaraTariVivre sa passion, Capucine Trochet le fait ! Mais au fait, connaissez-vous Capucine Trochet et son aventure sur Tara Tari, petit bateau fabriqué en toile de jute au Bengladech ? Son histoire est absolument incroyable et son témoignage, bouleversant.

En écho avec mon dernier article, voilà une sacrée nana qui ne s’est pas “laissée mourir lentement”. Malgré huit mois immobilisée à l’hôpital, Capucine a su suivre son rêve, même s’il paraissait complètement fou aux yeux des autres.

Si vous voulez rêver et prendre une grande leçon de fidélité à soi revigorante, je vous encourage vivement à regarder le témoignage de Capucine.

Comment vivra sa passion avec peu d’argent ?

Cette femme extraordinaire incarne à elle seule, la “sobriété heureuse”, comme elle le formule si joliment. Un vrai bain de fraicheur dans un monde qui essaie de nous convaincre qu’il faut toujours plus : “travailler plus”, “gagner plus”, “consommer plus”, posséder plus pour être heureux. Continuer la lecture

Dans mon expérience de DRH, j’ai fréquenté beaucoup de cadres dirigeants avec  bien sûr, de très beaux salaires. J’ai toujours été frappée à quel point la pyramide du Bonheur était inversement proportionnelle avec celle des salaires et des organigrammes.

C’est un peu comme si, plus les gens montaient socialement, moins ils étaient heureux : il faut le voir pour le croire. Et vous l’avez sans doute déjà vous-même observé : franchement, dans votre société, qui se marre le plus à table, à la cantine, entre les salariés et les membres du Codir ? Lesquels d’après vous, sont au contact de la joie ? Lesquels ont le plus les traits tirés de fatigue, de stress et de contrariétés ? Et le plus étonnant, c’est que ce sont souvent ces derniers qui se demandent comment motiver les autres… alors qu’eux -mêmes n’inspirent plus trop d’envie (= d’en-Vie ?)… Cherchez l’erreur.

Capucine sur Tara tari

Même constat sur les pontons : il y a peu de Joie sur les immenses bateaux.

Et vous savez pourquoi ? …parce que la Joie n’a rien à voir avec ce que l’on possède, que ce soit un salaire, un poste ou la taille d’un bateau.

La Joie est avant tout un état intérieur, qui se nourrit de choses simples : de liens humains, de sens, de partage et osons le mot : d’Amour.

Que des choses qui ne s’achètent pas… et c’est là, la grande justice, à mon sens, de la condition humaine.

Les plus grands trésors sont à portée de main, à l’intérieur de soi.

C’est ce qu’a bien compris Capucine qui en a fait son quotidien et tout un art de vivre.

Si vous voulez voir un très beau témoignage de simplicité et d’Humanité avec un grand H, regardez sa vidéo !… Je prends les paris que ce petit bout de femme saura vous inspirer.

capucine en mer

Et vous ?  Avez-vous été touché par le témoignage de Capucine ?

N’hésitez pas à partager vos ressentis, vos émotions et vos idées en commentant cet article. Votre commentaire est précieux !…

(Pour publier un commentaire, cliquez sur la petite bulle format BD à côté du titre de l’article… Merci d’avance pour votre partage !…)