TEST : mesurez votre Burn-out (ou épuisement professionnel).

Dans mon article précédent sur le Burn Out (lire : Le Burn- Out (ou épuisement professionnel) : comment l’éviter ?), je vous expliquais que pour les médecins, le syndrome du Burn-Out se définit par une triade: épuisement émotionnel, dépersonnalisation et faible accomplissement personnel. Quand les trois sont réunis, le cocktail explosif est prêt pour un effondrement soudain qui peut survenir n’importe quand.

Aujourd’hui, je vous propose un test d’auto-évaluation de votre Burn-out (adapté du test de Maslach, la scientifique ayant identifié ce stress professionnel il y a vingt ans), pour mesurer ces trois symptômes du Burn-Out.

Pour évaluer votre degré de Burn Out, donnez à chaque affirmation une note en fonction de votre ressenti :

0 = Jamais
1 = Quelques fois par an
2 = Une fois par mois
3 = Quelques fois par mois
4 = Une fois par semaine
5 = Quelques fois par semaine
6 = Tous les jours

Lire la suite

Mesurez votre épuisement professionnel :

  •          Je me sens émotionnellement vidée par mon travail.
  •          Je suis sur les nerfs en fin de journée.
  •          Je me sens fatiguée dès le réveil quand je me lève le matin et que je dois affronter une nouvelle journée de travail.
  •          Travailler avec des gens tout au long de la journée me coûte et me demande beaucoup d’efforts.
  •          Je sens que je craque à cause de mon travail.
  •          Je me sens frustrée par mon activité professionnelle.
  •          Je sens que je travaille trop ou trop dur.
  •          Travailler au contact direct avec les gens me stresse trop.
  •          Je me sens au bout du rouleau.

Mesurez votre dépersonnalisation :

  • Je me sens que je traite certains de mes interlocuteurs (patients, clients, élèves, collègues, etc.) de manière impersonnelle, comme s’ils étaient des objets.
  • Je crains que mon travail ne m’endurcisse émotionnellement.
  • J’ai l’impression que mes interlocuteurs me rendent responsables de certains de leurs problèmes.

Mesurez votre accomplissement personnel :

  • Je comprends facilement ce que ressentent les bénéficiaires de mon travail (patients, clients, élèves, collègues, etc.).
  • Je m’occupe très efficacement des tâches que l’on me confie.
  • J’ai l’impression d’avoir une influence positive sur les personnes à travers mon travail.
  • Je me sens plein d’énergie.
  • J’arrive facilement à créer une atmosphère détendue au travail.
  • Je me sens revigorée quand j’ai été proches de patients, clients, élèves, collègues, etc.
  • J’ai accompli beaucoup de choses qui en valaient la peine dans mon activité professionnelle.
  • Dans mon travail, je traite les problèmes émotionnels avec beaucoup de calme.

TEST D’EVALUATION DE VOTRE BURN OUT : calculez vos RESULTATS

Epuisement professionnel

Total inférieur ou égal à 17 : Tout va bien.

Total compris entre 18 et 29 : Prenez garde.

Total égal ou supérieur à 30 : Il faut réagir sans attendre.

Dépersonnalisation

Total inférieur ou égal à 3 : Tout va bien.

Total compris entre 4 et 7 : Prenez garde.

Total égal ou supérieur à 8 : Il faut réagir sans attendre.

Accomplissement Personnel

Total supérieur à 40 : Tout va bien.

Total compris entre 34 et 39 : Prenez garde.

Total inférieur à 34 : Il faut réagir sans attendre.

 

ATTENTION !

Un score élevé aux deux premiers symptômes et faible à la troisième échelle est un signe d’épuisement professionnel marqué !… Il est temps de réagir et de consulter votre médecin.

Et vous, où en êtes-vous en matière de burn-out ? Combien avez-vous eu de points à cette évaluation ? Ce test vous a-t-il paru utile ? Votre avis  m’intéresse !…

N’hésitez pas à commenter cet article…

 

 

Le Burn Out (burnout ou syndrome de l’épuisement professionnel) : comment l’éviter ?

Le Burn Out (burnout ou « syndrome de l’épuisement professionnel » en français dans le texte) est le fléau des temps modernes, qu’il est pourtant possible d’éviter.

Eviter le Burn Out ? Oui, à condition d’en connaître les signes avant-coureurs, les premiers symptômes…et d’en tenir compte !

Pour les médecins, le syndrome du Burn Out se définit par une triade : épuisement émotionnel, dépersonnalisation et faible accomplissement personnel. Quand les trois sont réunis, le cocktail explosif est prêt pour un effondrement soudain qui peut survenir n’importe quand.

Mais rassurons-nous : ce stade ultime ne s’installe pas en quelques jours… Lire la suite

Quels sont les symptômes de l’épuisement professionnel ?

Avant de réaliser l’état de tension permanente que nous subissons et d’en être totalement conscients, le corps envoie souvent ses premières alertes : une fatigue anormale dès le matin, des troubles digestifs (gastriques ou intestinaux), des douleurs dorsales ou articulaires, des migraines ou une irritabilité croissante sont autant de signes à prendre au sérieux.

Des problèmes de concentration ou de mémoire, des crises de larmes incontrôlées, un sentiment de vide intérieur ou d’impuissance sont aussi parmi les troubles fréquents. Quand notre corps envoie des SOS, savons-nous l’écouter ?

Comment éviter l’épuisement professionnel ?

Le Burn Out peut être évité en :

– regardant la cause du problème en face. En effet, ignorer la cause réelle du problème peut sérieusement dégrader le psychisme. Il est primordial de réaliser que l’on n’est pas responsable, mais victime d’une organisation (devenue) inhumaine, le plus souvent due à une erreur de management global. Il convient dans ce cas de reconnaître ses limites : aucun effort ne sera suffisant.

– Il est alors indispensable de protéger son énergie vitale grâce à la préservation de « sas de décompression », de repos, de sport et de toute autre activité artistique ou culturelle valorisante.

– préserver sa vie sociale et familiale est un élément clef. Plus notre travail nous mine, plus il est important de conserver une vie à côté, même si la tendance naturelle est en général inverse et consistera davantage à céder à la pression de l’employeur.

– Pour éviter le burn-out, il est indispensable de ne pas attendre d’être à bout, totalement épuisé par un travail qui, rappelons-le, doit rester une source d’épanouissement personnel. Il est important de ne pas céder à cette « fierté mal placée » qui nous pousse à continuer…en serrant les dents.

Que faire en cas de (début de) Burn-Out ?

En cas de burn-out (ou de ses premiers signes avant coureurs), il ne faut pas hésiter à se faire aider par une personne de confiance : un collègue, un délégué syndical, un représentant du personnel, un membre du CHSCT ou votre DRH pourra vous conseiller et vous inciter à consulter tant qu’il est encore temps, un médecin que ce soit votre généraliste ou votre médecin du travail.

Une approche thérapeutique pourra vous aider à prendre du recul, y voir clair et vous encourager dans un projet autre.

Dans le travail, comme en amour, parfois le plus grand courage, c’est la fuite !!….

Et vous, où en êtes-vous en matière de burn-out ? L’avez-vous déjà vécu ??… Votre expérience m’intéresse !…

SI VOUS SOUHAITEZ MESURER VOTRE BURN OUT, CLIQUEZ ICI 

Si vous avez besoin d’aide, je suis à votre service : je suis formée au coaching, mais aussi à la psychothérapie Gestalt. Appelez-moi : 06 81 22 77 67.

N’hésitez pas à commenter cet article !…