L’holacratie, c’est quoi ?

equipes symboleL’holacratie (ou holacracy en anglais), c’est quoi ??…

Tous ceux qui s’intéressent au mouvement des entreprises libérées ou aux nouvelles formes de management entendront parler, tôt ou tard, d’holacratie… mais c’est quoi exactement ?

L’Holacratie, c’est d’abord un système organisationnel de gouvernance qui permet à une organisation de disséminer les mécanismes de prise de décision grâce à des équipes auto-organisées. Elle se distingue donc des modèles hréiararchiques classiques, de type pyramidal (ou top-down), fort répandus dans les organisations actuelles. L’holacratie a été adoptée par plusieurs organisations ( essentiellement aux États-Unis et dans quelques pays anglo-saxons) et est fréquemment comparée à la sociocratie, même si des différences significatives existent entre ces deux approches.

L’holacratie repose sur un principe de base qui risque de ne pas plaire à votre boss, à savoir : l’ordre n’a pas besoin de chef.  🙄 

Ses points clefs sont les suivants : la structure organisationnelle a pour but d’organiser le travail (et non les personnes), le processus de gouvernance distribue les autorités (et de ce fait, clarifie l’organisation) et les opérations incluent des réunions tactiques de synchronisation et de triage. L’ordre n’a pas besoin de chef, mais il nécessite tout de même, un minimum d’organisation !

Les collaborateurs deviennent bien plus que des salariés : ils deviennent ainsi des capteurs et des catalyseurs du changement, le seul impératif est que de dernier doit nécessairement être au service de la raison d’être de l’organisation, quand bien même il est générateur de tensions, vécues dès lors comme des ressentis  »normaux », à simplement traiter, car générés par l’écart entre ce qui devrait être et ce qui est.

Quels sont les grands principes de l »Holacratie pour qu’ele fonctionne ?

Il faut d’abord accepter de changer les règles du jeu : le pouvoir n’est plus dans les mains des décideurs, dirigeants ou membres du Codir… et c’est sans doute le frein premier rencontré dans le développement de cette approche. Vous en connaissez beaucoup, vous, des dirigeants qui n’ont plus envie de diriger ?

Les activités de l’entreprise sont désormais réparties en unités de travail qui vont donner lieu à des rôles. Finis les organigrammes jamais à jour et exit aussi, les fiches de poste, jamais à jour non plus. Chaque salarié prend en moyenne en charge quatre rôles : dans cet espace de projet, il n’encadre personne et n’est encadré par personne non plus.

Les roles sont uniquement affectés selon les compétences. Pas de distribution automatique des rôles sympa ou importants aux managers !

L’organisation repose sur un système de gouvernance vivant et souple, qui évolue selon les besoins. C’est lors de ces réunions de gouvernance que sont évoquées et résolues les tensions. Tous les collaborateurs ont l’occasion de s’exprimer et de faire de nouvelles propositions. Si la proposition ne risque pas d’amplifier le problème, elle est dès lors, adoptée.

La vision d’entreprise est abandonnée, au profit des exigences imposées par la réalité. Bon, là, ça devrait en soulager certains, parce qu’avoir une vision inspirante, ce n’est pas donné à tous les patrons, ni à tous les comités de direction. L’entreprise s’adapte d’elle-même, au fur et à mesure, au Monde et à ses nouvelles exigences.

Personnellement, je ne suis pas convaincue par l’holacratie que je trouve trop rigide à mon goût, dans son fonctionnement et dans ses processus… mais je ne prétends pas détenir la science infuse sur ce qui fonctionne (ou non) en entreprises. A chacun de se faire son opinion !…  😆

Vous souhaitez en savoir plus, vous faire accompagner ou vous former à l’holacratie ?

Jean-Michel GODE se fera un plaisir de transformer votre organisation en holacratie. Vous trouverez son contact sur son site : http://holacracyinsider.com.

holacratie joke

ET VOUS ? VOUS EN PENSEZ-QUOI DE L’HOLACRATIE ?

N’hésitez pas à partager vos ressentis, vos émotions et vos idées en commentant cet article. Votre commentaire est précieux !…

Pour publier un commentaire, c’est encore un peu plus bas ci-deesous dans la zone « Je laisse un commentaire » (si vous êtes dans l’article) ou bien cliquez sur la petite bulle format BD à côté du titre de l’article (si vous êtes en dehors de l’article)… Merci d’avance pour votre partage !…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *