Permis bateau : préparer le permis hauturier, infos pratiques

Le monde de la plaisance comporte son jargon bien à lui mais aussi ses différents permis bateau dans lesquels il peut être difficile de s’y retrouver.

Vous trouverez ci-dessous les infos pratiques pour y voir clair…et éventuellement préparer votre permis hauturier ! Allez, hauts les rêves !…  

Quels sont les différents permis bateau pour la navigation de plaisance ?

• Le permis côtier permet de naviguer en mer de jour comme de nuit, jusqu’à 6 milles d’un abri, sans limitation de puissance du moteur

• Le permis hauturier permet de naviguer en mer de jour et de nuit sans limitation de distance, sans limite de puissance, sans limite de jauge.

• Le permis plaisance option « eaux intérieures »  permet de piloter en eaux intérieures un bateau inférieur à 20 mètres de longueur. L’extension « grande plaisance eaux intérieures » est le complément pour les eaux intérieures pour un bateau sans limite de longueur.

 

Qu’est-ce-que le permis hauturier ?

Le permis hauturier ou l’extension « hauturière » est une extension au permis mer option côtière, au permis côtier ou au permis A.

 

Qui peut passer le permis hauturier ?

Toute personne âgée d’au moins 16 ans et titulaire, soit du permis mer option côtière, soit du permis côtier, soit du permis A.

 

Comment s’inscrire à l’examen du permis hauturier ?

Pour l’inscription à l’examen il faut constituer un dossier d’inscription comprenant:

• une demande d’inscription à une extension (à remplir et signer)

• un timbre fiscal correspondant au droit d’examen (38 euros)

• une photographie d’identité récente et en couleur

• l’original du titre permettant l’inscription à l’extension (Permis A, Côtier ou Mer option « côtière »)

Ce dossier se dépose soit :

• auprès des directions départementales des affaires maritimes (pour les départements côtiers).

•  soit auprès des services de navigation pour les autres départements.

A la différence du permis côtier ou fluvial (qui comportent tous les deux une épreuve pratique), il est possible dans le cas du permis hauturier, de se présenter en candidat libre.

 

Comment se déroule l’examen du permis hauturier ?

L’examen est une épreuve théorique d’une durée d’ 1h30, sur la navigation, la marée, la météorologie et la réglementation.

• une épreuve de carte (composé de deux exercices différents) notée sur 12 points (7 points est un minimum éliminatoire)

•  un calcul de marée (noté sur 4 points)

•  un QCM de météo (noté sur 2 points)

•  un QCM sur l’électronique embarquée et la réglementation (sur 2 points)

Il faut un total de 10/20 pour être reçu, avec un minimum de 7/12 pour l’épreuve de carte marine.

 

Le programme de l’examen requiert de :
• savoir lire une carte marine dont l’identification précise des phares.

• faire le point par plusieurs relèvements ou gisements et reporter ce point sur la carte.

• calculer la variation, la dérive due au vent, la dérive due au courant, le cap compas, le cap vrai, la route de fond, l’estime.

• effectuer un calcul de marée en appliquant la règle des douzièmes.

• savoir lire une carte météorologique marine et connaître les principaux symboles utilisés.

• de connaître les usages et précautions liés aux aides électroniques à la navigation.

• connaître le matériel de sécurité obligatoire à bord.

 

Et vous, le permis bateau, ça vous tente ou ça vous fait peur ?

Partagez votre expérience et commentez cet article !

6 réflexions au sujet de « Permis bateau : préparer le permis hauturier, infos pratiques »

  1. Merci pour toutes ces informations intéressantes ! Une amie est en train de faire les démarches pour le passer avec un bateau école au nom bien sympa d’ailleurs « Libre comme L’eau », comme elle en parle tout le temps, j’ai fait des recherches pour pas être à côté de la plaque. D’ailleurs c’est comme ça que je suis arrivée ici.
    J’imagine que malgré l’ancienneté de cet article les informations sont restées globalement similaires ?

  2. Depuis la réforme, le passage du permis bateau est effectivement devenu beaucoup plus cher. Il convient de se faire conseiller pour ne pas tomber sur une mauvaise formation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *