Les 5 plus grands regrets avant de mourir.

Bronnie Ware regrets avant de mourir

Quels sont les 5 regrets les plus courants exprimés avant de mourir ? Peut-être que le savoir de notre vivant peut précisément nous changer la vie….qui sait ?

Bronnie Ware est infirmière en soins palliatifs en Australie. Elle accompagne au quotidien les malades en fin de vie et recueille leurs souvenirs, leurs peurs, leurs regrets dans leurs dernières semaines de vie. Des conversations intenses, des échanges vrais, dans lesquels il n’y vraiment plus de place pour tout ce qui ne serait pas essentiel.

Bronnie Ware a observé que les regrets qu’on lui confiait dans ces derniers instants étaient souvent les mêmes. Elle en a tiré le TOP 5 des regrets les plus fréquents.

Les cinq plus grands regrets exprimés avant de mourir sont : 

de n’avoir pas eu une vie fidèle à ses attentes personnelles, c’est-à-dire d’avoir mené une vie qui faisait plus plaisir aux autres qu’à soi. C’est le regret le plus commun selon Bronnie Ware. Beaucoup de personnes regrettent, quand il est trop tard, d’avoir délaissé ou renoncé à leurs rêves. Ils comprennent alors l’importance de leurs choix (et de leurs conséquences), de ce qui aurait pu être réalisé ou vécu avec d’autres choix, d’autres décisions, d’autres options.

d’avoir travaillé trop ou trop dur. C’est le regret le plus fréquent chez les hommes qui réalisent trop tard, être trop souvent passés à côté la vie ou de l’essentiel : avoir vu grandir les enfants, avoir passé du temps en famille ou entr’amis, avoir pris le temps de vivre et d’échanger avec son partenaire.

de ne pas avoir eu le courage d’exprimer ses sentiments. Beaucoup de personnes regrettent de ne pas avoir exprimé leurs avis, leurs sentiments par peur d’être rejeté ou par crainte du conflit avec autrui. Par conséquence, elles sont passé à côté d’elles-mêmes, de leur potentiel et de la vie qu’elles auraient pu avoir…si elles avaient exprimé leurs ressentis, leurs sentiments, leurs envie à l’autre (ou lieu d’en avoir peur).

ne pas être resté en contact avec ses amis. « Beaucoup étaient trop pris dans leur vie et ont laissé l’amitié s’effilocher. », constate Bronnie. « Ils avaient des regrets au sujet du temps qu’ils avaient accordé à leurs amis. »

ne pas avoir CHOISI d’être plus heureux. Beaucoup réalisent en fin de vie, que le bonheur est un choix limité par nos propres croyances, notre propre peur du changement, peur de l’échec ou d’être rejetés. « La peur du changement fait qu’ils se sont contentés de certaines choses, alors qu’au fond ils aspiraient à rire ou à être à nouveau stupides dans leur vie. »

Dans un article sur une expérience similaire, j’avais aussi lu que le regret le plus fréquent est de n’avoir pas su DIRE JE T’AIME.

Alors, choisissons une vie fidèle à nous-mêmes et à nos valeurs, réalisons nos rêves (si possible avec nos amis), travaillons un peu moins et ne passons pas à côté de l’essentiel… Choisissons d’être heureux… et n’oublions pas de dire « je t’aime » aux personnes qui nous sont chers !

Voilà le programme auquel je vous invite pour une vie meilleure, plus vivante et porteuse de moins de regrets à l’heure du bilan !…

Et vous ? Quels seraient vos regrets si vous deviez mourir demain ? Quelles décisions prenez-vous aujourd’hui pour que ces regrets n’en soient pas à l’heure de mourir ?

N’hésitez pas à partager vos ressentis et ce que vous avez pensé de cet article. Laissez-moi un commentaire ! Votre avis m’intéresse…

 

 

 

7 réflexions au sujet de « Les 5 plus grands regrets avant de mourir. »

  1. De toute façon nous le savons tous au fond de nous même ce qu’est l’essentiel, nous savons tous qu’il est « invisible pour les yeux et que l’on ne voit bien qu’avec le cœur » !… Qu’il est bon de pouvoir aller à l’essentiel !
    Merci de nous le rappeler.

  2. Merci Bronnie de nous faire partager vos déductions. Comme le dit Isabelle, nous savons tous cela mais sommes-nous réellement conscient que nous le savons ? limités par nos croyances, nos programmations, notre mental restrictif….
    Aussi, nous prenons des risques inconsidérés :
    – je fais abstraction de mes propres désirs pour l’amour de l’autre en espérant que celui-ci m’apportera bien plus en retour puisque je lui donne tout de moi. Mais un être capable de tout prendre de l’autre ne rendra rien ! Il prendra toujours plus et encore…
    – Je vais travailler plus pour obtenir la reconnaissance de ma hiérarchie….
    avez-vous déjà rencontré une hiérarchie reconnaissante ?
    etc…
    Et nous regretterons nous aussi, comme la majorité des personnes que Bronnie à accompagner…. Car nous attendons trop de l’autre….
    Je pense qu’il faut donner sans jamais rien attendre en retour pour éviter les regrets…
    Bien à vous.
    Nath.

    • Je ne partage pas l’ensemble de vos croyances, mais je vous remercie néanmoins pour votre commentaire. J’ai déjà eu la chance de rencontrer une hiérarchie bienveillante et reconnaissante. C’est d’ailleurs ma hiérarchie qui m’a offert mon Mastère RH chez HEC en 2002.
      Sans doute ai-je eu plus de chance que vous dans mes rencontres !

  3. Bonjour j étais depuis 2ans avec un homme qui était malade et que je connais depuis 7ans et que j ai toujours aimer il ne m’a jamais dis qu’il m aimer mais lundi 28 décembre il et rentre à l hôpital et le dernière message qu’il a envoyé c est à moi il la dit oui tm fort il et mort le mardi à 23h47 je suis malheureuse et j ai perdu l homme de ma vie merci de me répondre

    • Bonjour, Merci pour votre témoignage… J’entends votre chagrin fort normal dans ces circonstances et je compatis. C’est vrai qu’il y a un stade de chagrin où l’on peut avoir l’impression que l’on ne s’en remettra jamais…Je ne peux que vous conseiller de vous faire accompagner dans cette période de deuil très difficile pour vous. Je vous conseille de vous tourner vers un psychothérapeute en Gestalt. C’est ce que j’ai fait quand j’ai perdu ma mère et une amie à trois mois d’écart. Ca m’a beaucoup aidée et aujourd’hui, je suis à nouveau sur pieds. Bon courage…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *