Le mal de vivre ou le mal de naître ?

 

le mal de vivre ou le mal de naitre« Il se peut que le grand problème de notre vie 

ne soit pas tellement de vivre,

mais finalement de naître

Partout il est dit que nous avons le mal de vivre :

N’aurions-nous pas plutôt le mal de naître ?

c’est-à dire de devenir celui que nous sommes véritablement.

Car nous ne sommes pas l’homme que nous paraissons être, célèbre ou inconnu, riche ou démuni, habile ou maladroit…

Tout cela, c’est l’apparence des choses.Nous sommes un homme qui cherche à naître.

Si tu saisis en toi cette pulsation merveilleuse

qui te porte à ne pas être aujourd’hui ce que tu étais hier, 

tu es en train de naître.

Si tu te sens aujourd’hui capable d’un amour tout neuf
que tu n’espérais pas hier,

tu es en train de naître.

Si tu te fais aujourd’hui tout petit devant [Dieu]
pour te laisser conduire dans sa Lumière,

tu es en train de naître.

Sois sûr que la plus grande chose de la vie, 
ce n’est pas de vivre,

c’est de naître constamment

pour ne pas être vieux. »

(Emmanuel Mounier)

********************************************************************************************************************

Personnellement, je trouve que ce texte résume bien l’enjeu de la Vie en général… (et de la mienne en particulier.)

DEVENIR QUI JE PEUX ETRE dans tout mon potentiel, AIDER LES AUTRES A DEVENIR QUI ILS PEUVENT ETRE, à développer leur potentiel, leurs compétences, leurs possibilités : voilà qui ressemble au moins, à un métier (je ne suis pas devenue DRH par hasard), si ce n’est une vocation, voire une « raison d’être ». 

En cherchant à illustrer ces propos par une vidéo légère, je suis finalement tombée sur une mini-conférence plus profonde sur le thème « Votre raison d’être profonde » (par Eckhart Tollé).

C’est un fichier son de dix minutes (sans vidéo) et vous y trouverez une réflexion intéressante autour de l’idée suivante : « Notre vraie raison d’être ne concerne pas ce que nous faisons, mais ce que nous sommes. ».

Bref, de quoi refaire le monde sous les étoiles lors du prochain quart de veille ou du prochain apéro en bout de ponton !…  🙄 (Vous m’entendez dans le Sud ?… 😆 )

Pour ceux qui cherchent « du contenu » sur mon blog, attention, c’est parti pour le quart d’heure philosophico-métaphysico-spirituel !…

(Je sens que je vais en perdre quelques uns au passage… 😆 )

Et vous ? Quelle est votre raison d’être ? Cette conférence vous a-t-elle inspiré des réflexions ?

N’hésitez pas à partager vos réflexions, vos ressentis, vos réactions en laissant un commentaire !… Je lis TOUS vos commentaires et en plus, j’y réponds !…

(Pour publier un commentaire, cliquez sur la petite bulle format BD à côté du titre de l’article… Merci d’avance.)

A VOTRE TOUR DE VOUS EXPRIMER !…

 

2 réflexions au sujet de « Le mal de vivre ou le mal de naître ? »

  1. Comme vous avez raison, Marie-Odile ! Et il faut une vie pour cela, je crois. Il faut de grandes joies et de grandes peines. Il faut de puissantes baffes et de petites victoires. Il y a aussi des périodes propices qui vous font gagner du temps ; des rencontres qui vous renvoient l’image de qui vous êtes vraiment.
    Des personnes toxiques, aussi, hélàs, mais au bout du compte c’est celui qui reste authentique et veut le bien, pour lui même et des autres, dans un environnement qui nous dépasse complètement, qui gagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *