Vivre sa passion : le rêve iodé de Capucine

 

Capucine Trochet TaraTariVivre sa passion, Capucine Trochet le fait ! Mais au fait, connaissez-vous Capucine Trochet et son aventure sur Tara Tari, petit bateau fabriqué en toile de jute au Bengladech ? Son histoire est absolument incroyable et son témoignage, bouleversant.

En écho avec mon dernier article, voilà une sacrée nana qui ne s’est pas « laissée mourir lentement ». Malgré huit mois immobilisée à l’hôpital, Capucine a su suivre son rêve, même s’il paraissait complètement fou aux yeux des autres.

Si vous voulez rêver et prendre une grande leçon de fidélité à soi revigorante, je vous encourage vivement à regarder le témoignage de Capucine.

Comment vivra sa passion avec peu d’argent ?

Cette femme extraordinaire incarne à elle seule, la « sobriété heureuse », comme elle le formule si joliment. Un vrai bain de fraicheur dans un monde qui essaie de nous convaincre qu’il faut toujours plus : « travailler plus », « gagner plus », « consommer plus », posséder plus pour être heureux.

Dans mon expérience de DRH, j’ai fréquenté beaucoup de cadres dirigeants avec  bien sûr, de très beaux salaires. J’ai toujours été frappée à quel point la pyramide du Bonheur était inversement proportionnelle avec celle des salaires et des organigrammes.

C’est un peu comme si, plus les gens montaient socialement, moins ils étaient heureux : il faut le voir pour le croire. Et vous l’avez sans doute déjà vous-même observé : franchement, dans votre société, qui se marre le plus à table, à la cantine, entre les salariés et les membres du Codir ? Lesquels d’après vous, sont au contact de la joie ? Lesquels ont le plus les traits tirés de fatigue, de stress et de contrariétés ? Et le plus étonnant, c’est que ce sont souvent ces derniers qui se demandent comment motiver les autres… alors qu’eux -mêmes n’inspirent plus trop d’envie (= d’en-Vie ?)… Cherchez l’erreur.

Capucine sur Tara tari

Même constat sur les pontons : il y a peu de Joie sur les immenses bateaux.

Et vous savez pourquoi ? …parce que la Joie n’a rien à voir avec ce que l’on possède, que ce soit un salaire, un poste ou la taille d’un bateau.

La Joie est avant tout un état intérieur, qui se nourrit de choses simples : de liens humains, de sens, de partage et osons le mot : d’Amour.

Que des choses qui ne s’achètent pas… et c’est là, la grande justice, à mon sens, de la condition humaine.

Les plus grands trésors sont à portée de main, à l’intérieur de soi.

C’est ce qu’a bien compris Capucine qui en a fait son quotidien et tout un art de vivre.

Si vous voulez voir un très beau témoignage de simplicité et d’Humanité avec un grand H, regardez sa vidéo !… Je prends les paris que ce petit bout de femme saura vous inspirer.

capucine en mer

Et vous ?  Avez-vous été touché par le témoignage de Capucine ?

N’hésitez pas à partager vos ressentis, vos émotions et vos idées en commentant cet article. Votre commentaire est précieux !…

(Pour publier un commentaire, cliquez sur la petite bulle format BD à côté du titre de l’article… Merci d’avance pour votre partage !…)

 

2 réflexions au sujet de « Vivre sa passion : le rêve iodé de Capucine »

  1. Cet article est très émouvant ! En effet, il n’y a rien de meilleur que de vivre pleinement de sa passion. Depuis que j’ai acquis mon voilier d’occasion, je n’ai jamais ressenti autant de plaisir et de bonheur qu’à la barre de mon voilier. Un bonheur que je n’échangerai pour rien au monde !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *