Eloge de l’inconfort

inconfortSi l’on vous demande « Que désirez-vous pour vote futur ? », il y a de grandes chances que vous répondiez : « Je ne sais pas… » 🙄  …et que vous soyez plus à l’aise à identifier ce que vous ne voulez pas (ou plus).

En général, chacun sait ce qu’il n’aime pas dans son présent ou dans son passé, même sans psychanalyse. Pour autant, cela n’aide pas forcément à y voir plus clair sur ce que nous désirons pour notre avenir, c’est là tout le paradoxe !…

Dès l’enfance, il est rare que l’on nous enseigne la confiance en soi et dans son futur, souvent jugée à tort comme de l’arrogance. Nul cours à l’école pour nous enseigner à rêver notre vie et c’est bien dommage !… car c’est ainsi que l’on atteint ses rêves.

Le futur est en effet très dépendant de nos propres croyances : que vous croyez ou non que quelque chose soit possible, il est fort probable que la Vie vous donne raison. Il existe quelques concepts à connaître :Le premier est celui de la zone de confort : elle regroupe ce à quoi nous sommes habitués, que ce soit agréable ou pas. Ainsi, être coincé à l’arrêt dans les embouteillages n’est pas plaisant, mais fait partie de la zone de confort de beaucoup d’entre nous. La zone de confort regroupe en effet les habitudes, la routine, les compétences, les connaissances, les attitudes et les comportements de tous les jours.

Deuxième concept : à côté de la zone de confort se trouve la zone d’apprentissage. C’est la zone qui permet d’étendre sa compréhension du monde grâce à l’apprentissage des langues, aux voyages et aux nouvelles expériences : c’est une zone d’observation et d’expérimentation. Certains l’adorent et restent d’éternels étudiants en soif d’apprendre. D’autres, au contraire, la fuient et préfèrent rester dans leur zone de confort.

Troisième élément : au dessus de la zone d’apprentissage, se trouve la zone panique, une zone d’inconnu et d’absence d’expérience. Ceux qui se contentent de leur zone de confort vous inviteront à ne pas la visiter et vous diront : « Et si cela se passe mal ? »… alors que la seule question pour avancer est : « Et si cela se passe bien ? ».

Bonne nouvelle : cette zone peut passer de zone « Panique » à zone « Magique ». Certains ont peur de la tester de peur de perdre leur zone de confort, alors que le véritable enjeu n’est pas de la perdre, mais de l’étendre : le changement vécu, non comme une perte, mais plutôt comme un développement, une extension. Cela n’est possible que si votre poussée créative est plus puissante que vos tensions, si votre motivation est plus forte que la peur (peur du changement, peur d’échouer, peur de réussir, peur du regard des autres). La solution est « simple » : croire en soi.

Mais comment croire en soi ?

Sachez que ce que VOUS ne déciderez pas pour vous même, D’AUTRES le décideront à votre place, pour vous. Le point de départ est de mieux gérer ses peurs : cela augmente l’estime de soi et la vision que l’on se fait de son propre potentiel. De cette vision plus claire, il devient plus facile de créer ses objectifs et de choisir un but qui motive. Une fois ce but défini, il convient de prendre la mesure de la distance à parcourir en fonction de votre point de départ, vos compétences, vos valeurs.

Quel est le but de votre but ? Pourquoi voulez-vous l’atteindre ? Il est ensuite temps d’agir, d’explorer la joie d’apprendre tout en réalisant ses rêves. Vous pourrez vous sentir vulnérable au début… C’est OK ! N’oubliez pas que vous êtes humain et que vous ne pouvez pas TOUT maitriser… Dans tous les cas, prenez le temps d’identifier vos atouts, vos forces, vos qualités personnelles, ce qui fait de vous une personne UNIQUE et que vous avez peut-être (trop) négligé.

N’oubliez pas d’être patient et confiant dans votre but, avec une stratégie claire. Si vous restez positif, il est fort à parier que votre rêve se réalisera plus tôt que vous ne l’imaginez. La seule question qui reste est la suivante à laquelle seul vous peut répondre :  OSEREZ-VOUS REVER ?…

apprentissage zone

Voilà les idées clefs traduites pour vous de la vidéo ci-dessous que je vous invite à regarder pour son aspect graphique extrêmement sympathique : si tous les messages d’entreprise étaient illustrés de la sorte, ce serait plus sympa, non ?…  😆

Et vous ? Quelles sont vos zones de confort, d’apprentissage, de panique ?…

Cette vidéo, cet article vous ont-ils touché ? Votre avis m’intéresse…

N’hésitez pas à commenter !!…

(Pour publier un commentaire, c’est encore un peu plus bas ci-dessous dans la zone « Je laisse un commentaire » (si vous êtes dans l’article) ou bien cliquez sur la petite bulle format BD à côté du titre de l’article (si vous êtes en dehors de l’article)… Merci d’avance pour votre partage !…)

 

4 réflexions au sujet de « Eloge de l’inconfort »

  1. I love it! Cette vidéo est inspirante, pleine d’espérance, et traduit tellement ce que je suis en train de vivre…. oser rêver, ressentir la peur d’avancer, de se sentir vulnérable… and « it’s ok, you don’t know everything, for you are a humain after all! You are learning, congratulations »… mais quelle bonne nouvelle! Quelle légèreté tout à coup.

    Marie, coach en devenir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *