Apprendre le roller : ça roule pour moi… et vous ?

Je ne sais pas si vous êtes comme moi mais assez régulièrement, je décide de me lancer dans une activité pour laquelle je n’ai strictement aucun don…

Ma dernière lubie est d’apprendre le roller. J’ai toujours rêvé de glisser, de surfer sur la ville…

Le problème est que je n’ai jamais fait le moindre sport d’équilibre, pas même un peu de ski, rien, nada. Alors j’ai fait comme beaucoup de monde : j’ai regardé des tutoriels pour débutants sur YouTube, je suis allée essayer en bas de chez moi…et je me suis étalée lamentablement les quatre fers en l’air.

Après quelques chutes spectaculaires dignes des plus grands cascadeurs, j’ai été convaincue qu’il me fallait des cours. Mais là encore, même dans la section « archi-débutants », je finissais toujours par terre, blessée, avec des hématomes monumentaux. A la suite d’une chute pire que les autres, mes rollers ont atterri à la cave… et y sont restés quelques années. Apprendre le roller n’était pas fait pour moi…

Mais je m’avoue difficilement vaincue…et la semaine dernière, j’ai ressorti mes rollers. Et là, mini-miracle : j’ai enfin trouvé l’Association parfaite pour enseigner le roller aux débutants. Ils pourraient se nommer « le roller pour les nuls » mais leur nom est : RSI ou Roller Squad Institut (www.rsi.asso.fr).

RSI est la première école (association loi 1901) véritablement vouée au développement de la glisse urbaine pour tous (y compris les cas désespérés).

Leur méthode est extrêmement progressive mais terriblement efficace : aucune chute pendant un cours de deux heures, parmi un groupe d’adultes, tous parfaits débutants !

Les cours s’adressent à tous, adultes comme enfants et vous aurez un enseignement d’une grande qualité, individualisé qui s’aura s’adapter parfaitement à votre niveau, même novice.

Combien ça coûte ?

RSI propose un forfait annuel (adhésion à l’association + cours de Déplacement Urbain illimités) qui permet d’accéder à tous les cours de Déplacement Urbain ou encore un pass pour une activité spécifique (slalom, street, street hockey…) si tel est votre besoin.

Le forfait annuel coûte 230€ (200€ pour les chômeurs) ; le forfait semestriel (6 mois) est de 150 €. Tous les deux comprennent l’adhésion à l’association (44€) et les cours de Déplacement Urbain (illimités).

Pour rouler plus loin : www.rsi.asso.fr

…et vous, c’est quoi votre expérience du roller ? Vous avez déjà essayé ?…. Laissez-moi un commentaire, ça m’intéresse !

(Pour publier un commentaire, cliquez sur la petite bulle format BD à côté du titre de l’article… Merci d’avance pour votre avis et votre partage !…)

4 réflexions au sujet de « Apprendre le roller : ça roule pour moi… et vous ? »

  1. Bonsoir Marie-Odile,

    C’était hier soir: un ami est arrivé en roller. Cela fait plusieurs mois qu’il s’y est mis et aujourd’hui il n’utilise plus que ça: même pour monter et descendre les escaliers…
    Et hier soir donc, il arrive en disant, mi-sérieux, mi-taquin: « Bon alors, qui est-ce qui va s’y mettre au roller ? »
    Sans hésiter j’ai répondu que cela me disait bien.
    En vérité, cela fait quelque temps que le roller me fait envie, et voilà que « par hasard » je tombe sur ton billet !

    Je ne sais pas si l’association dont tu parles existe aussi à Toulouse, mais les sorties roller sont fréquentes.

    Maintenant, je n’ai plus qu’à trouver roulettes à mon pied !

    • Bonsoir Jann et merci pour ton commentaire ! Je ne peux que t’inciter à t’y mettre… La sensation de glisser, c’est vraiment magique !…et c’est une façon très agréable de faire du sport. RSI est une petite association parisienne…malheureusement pour les provinciaux, mais je suis sure qu’il existe des associations sérieuses pour apprendre le roller à Toulouse aussi.
      En général, tu peux emprunter des rollers (via ces associations) pour tes premiers cours, ce qui te permet d’acheter ensuite les patins qui te conviendront parfaitement. De plus, elles ont souvent des accords avec des magasins spécialisés et des tarifs préférentiels pour l’achat de matériel neuf.
      En revanche, n’hésite pas à investir dans d’excellentes protections (genoux, coudes, poignets, casque et en fin celle dont on ne parle jamais : le « short crash » qui protège les fesses et évite de s’exploser le coxis en cas de chute arrière (les joueurs de hockey sur rollers en utilisent).

      Si le roller te fait envie, fonce ! Just do it…
      « Il n’y a pas de hasard » et tomber sur mon article est peut-être un signe, qui sait…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *